Séminaire de formation sur la finance islamique : Mieux comprendre cet outil innovant pour le développement des activités économiques

Les acteurs du monde financier et économique venus de plusieurs pays d’Europe et d’Afrique se retrouvent, du 19 au 24 mars, à l’hôtel Azalaï de Cotonou, pour un séminaire international de formation sur la finance islamique. Au cours de ce séminaire, ils enrichiront leurs connaissances sur cet outil innovant pour le développement des activités économiques.

La finance islamique est un financement éthique et participative qui prône la justice, l’équité, la transparence, la solidarité pour une inclusion financière dans un but de bien-être économique et social pour tous. C’est l’enseignement essentiel que retient l’ensemble des participants au séminaire de formation international sur la finance islamique qui se déroule à Cotonou du 19 au 24 mars 2018 à Cotonou.

Dans son adresse, Idriss Mama, président de l’Association béninoise pour la finance islamique au Bénin (ABEFI), a reprécisé les objectifs de la rencontre de Cotonou. Il a également profité de l’occasion pour indiquer que l’ABEFI est créée pour se mettre en réseau avec les organisations sœurs en vue de partager les opportunités qu’offrent les différents services dans le cadre de la finance islamique pour la mobilisation des ressources. Aux dires du président de l’ABEFI, depuis quelques années déjà, la BCEAO a commis des experts pour l’amélioration du cadre législatif des pays qui sont sous sa tutelle. Cette amélioration du cadre législatif permettra sous peu d’intégrer la finance islamique dans les offres et services de la BCEAO.

Cette nouvelle a réjoui Abdoul Jalili Yessoufou, secrétaire général de l’Union islamique du Bénin (UIB). Selon lui, la possibilité d’avoir dans l’offre des services bancaires un volet dédié à la finance islamique qui permettra de booster le taux de bancarisation et d’offrir la possibilité pour les pays de lever des fonds dans leur politique nationale de développement.

Pour Servais Adjovi, directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des finances, et représentant l’autorité, l’accompagnement du gouvernement béninois et du ministère en particulier est déjà un acquis. Il a annoncé que le Bénin est déjà très avancé dans les réflexions autour de la finance islamique depuis une quinzaine d’années. Cette implication de la finance islamique dans la captation des ressources a permis au Bénin d’obtenir des financements dans le cadre la construction d’amphithéâtres universitaires et dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière. Selon le directeur de cabinet, en abritant ce séminaire au Bénin, le gouvernement s’honore à travers la mise en œuvre du PAG dont l’un des objectif est d’élargir le champ d’attraction des financements pour la réalisation des infrastructures, la réduction de la pauvreté et de permettre au Bénin de se mettre au rendez-vous des ODD à l’échéance 2030.

A noter que la présence de trois de députés à la cérémonie d’ouverture de ce séminaire est la preuve éloquente que la représentation nationale pourrait réviser le cadre législatif béninois peut voir les aspects en question pour capter les ressources à ce propos. Le présent séminaire est placé sous le thème : « Finance islamique : concept et technique d’opérationnalisation en Afrique ».

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *