Passation de charge au ministère du Tourisme et de la Culture : Oswald HOMEKY prend la mesure du défi

Le nouveau Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Oswald HOMEKY, a pris ce lundi les rennes du nouveau département ministériel qui s’ajoute à son ancien portefeuille. Face aux acteurs culturels et aux hommes des médias, le jeune ministre prend la mesure du défi qui l’attend et promet se mettre à la tâche pour relever ledit défi. Lire sa déclaration transcrite par Henri MORGAN: 

Je voudrais vous remercier tous d’être venus et remercier tous ceux qui n’ont pas pu venir. Je sais à quel point vous attendiez. Je sais à quel point vous avez souhaité que ce changement s’opère. Je veux vous remercier pour toutes prières, pour toutes les intentions. Maintenant que c’est fait, ça devient un défi collectif. Tous ceux qui ont dit :’’nous voulons qu’au tourisme et à la culture, qu’il se passe ce qui se passe au sport’’, ils n’ont qu’à savoir que c’est leur challenge aussi. Personne ne réussi rien tout seul dans la vie.

On réussi toujours en ayant l’humilité d’écouter les autres. Et comme je l’ai dit à mes collaborateurs de l’ex ministère des sports, ‘’même si Dieu vous béni et vous donne le talent, il faut avoir l’humilité et la sagesse de vous associer aux hommes car c’est par les hommes que Dieu parle. Et donc, je suis simplement venu vous dire, acteurs système du monde touristique comme du monde culturel, toute ma reconnaissance mais aussi vous dire qu’à partir de maintenant, le chrono tourne. Plusieurs chantiers sont là.

Et vous savez très bien que pour vous-mêmes, pour nous, pour le chef de l’état et pour notre pays, nous devons aller vite et bien. Je veux vous demander de me faire confiance et n’ayez aucune crainte. Nous auront des résultats. Ça, c’est clair. Je le dis en toute humilité mais je le répète, je persiste et je signe : ‘’nous y arrivons, il n’y a pas de doute’’. Donnez-moi la patience et le temps nécessaire pour mieux prendre les choses en mains. Ensuite, ce temps qui ne va pas durer trop longtemps, va être suivi d’un autre temps où nous allons pouvoir jouir des bienfaits de toutes les réformes que nous aurons entreprises.

Une fois encore, j’ai conscience de vos espérances, de vos attentes. J’ai rencontré plusieurs d’entre vous hors d’ici. Je sais à quel point vous avez souffert. Mais sachez que ce n’est pas toujours facile. Il n’est pas facile de servir son pays. Il n’est pas facile d’être votre ministre. Je voudrais vous prier, même s’il est entrain de partir, d’applaudir pour mon prédécesseur. Ce n’est pas toujours simple, croyez moi, il  a fait ce qu’il a pu et aujourd’hui, il est appelé à autre chose et il reste un frère, un ami, un serviteur de notre pays.

Nous avons entendu vos cris, nous connaissons vos attentes. Dites à tous les autres qui n’ont pas pu venir que nous allons relever le défi.

Transcription : Henri MORGAN

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous a notre newsletter