Législatives 2019 : Boni Yayi et Sébastien Ajavon se disputent le leadership de l’opposition au Bénin

L’effervescence des prochaines joutes électorales a commencé au sein des différents Etats-majors, aussi bien de la mouvance que de l’opposition.

Au moment où la mouvance présidentielle a décidé de se réunir au sein de deux grands  blocs, à savoir l’Union Progressiste (UP) et le Bloc Républicain (BR), les leaders de l’opposition continuent de faire chou blanc.

Malgré les appels au rassemblement, les leaders de l’opposition réunis au sein de l’Union Sociale Libérale (USL), Restaurer l’Espoir (RE), Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), Parti pour la Libération du Peuple (PLP), Renaissance du Bénin (RB), Parti Social Démocrate (PSD) ont du mal à s’entendre sur la conduite à tenir pour affronter les législatives prochaine.

Alors que, Sébastien AJAVON, Président d’honneur de l’Union Sociale Libérale, actuellement en exil, a réuni quelques jours avant son exil,  certains ténors de l’opposition, à Grand-Popo, pour élaborer les contours d’une stratégie politique d’occupation du terrain et définir ensemble la conduite à tenir et se mettre en front commun, l’ancien président Boni Yayi, tenait les ficelles d’une réunion secrètes en vue de former une coalition pour les élections législatives de Mars. Coalition dont il souhaite en prendre la tête.

Une guerre de leadership qui se joue entre ces deux leaders politiques qui veulent arracher le titre du chef de file de l’opposition. Et déjà, les forces politiques de l’opposition refusent de former un bloc pour aller aux législatives. De sources concordantes, tous s’orientent vers la création d’un directoire, annihilant de faite les ambitions des deux leaders politiques, Sébastien Ajavon et Boni Yayi.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *