Emission d’eurobonds : « Le Bénin vient de marquer l’histoire financière de l’Afrique » selon Lionel Zinsou

Ecoutez le post

Dans un entretien accordé au magazine panafricain Jeune Afrique, Lionel Zinsou, Banquier d’affaires, ancien Premier ministre et candidat malheureux à la présidentielle de 2016, salue le caractère « historique » de la double émission d’eurobonds réalisée par le Bénin début janvier.

Pour le Franco-Béninois, Lionel Zinsou, cofondateur et associé de l’ex patron de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka au sein de la banque d’investissements Southbridge, cette levée de fonds sur les marchés internationaux, (émission d’eurobonds) marque un changement radical dans le rapport des investisseurs au continent.

« C’est la première émission de ce type (eurobonds) de l’année, qui a, en outre, été suivie d’une émission de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), également spectaculaire (…) Ces deux émissions font l’histoire. On ne le dit pas assez, mais il s’agit d’un basculement”, a-t-il expliqué avant d’en relever les raisons.

« D’abord, parce que le prix de la dette est de plus en plus bas. Deuxièmement, parce que la maturité est longue : les trente ans du Bénin (…), c’est du jamais-vu dans cette zone du monde. Troisièmement, ces émissions ont été sursouscrites, avec des investisseurs venus du monde entier, et notamment d’Asie… Cet intérêt de l’Asie aussi, c’est complètement nouveau » a ajouté Lionel Zinsou avant de constater que la réussite de ces eurobonds montre que la position des investisseurs sur la perception du risque en Afrique a évolué.

A l’en croire, l’engouement des investisseurs sur l’émission réalisée par le Bénin, est “un vote de confiance, un plébiscite des capitaux” puisque personne n’aurait parié que le Bénin pourrait proposer une telle maturité de 11 ans et 31 ans.

Lionel Zinsou salue la gestion rigoureuse de l’argent mobilisé sur les marchés financiers. Du Bénin en Côte d’Ivoire, en passant par le Sénégal, le banquier note un investissement public dans plusieurs domaines. “Les investissements, ce sont des centrales, des ports, des routes… Des équipements qui ont des effets sur l’ensemble de l’économie. C’est un grand changement par rapport à l’Afrique d’il y a quarante ans. Les investissements publics sont disciplinés et rentables” a-t-il conclu, non sans féliciter les Béninois pour le sacrifice qu’ils consentent au quotidien pour le développement du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici