Covid-19 : Pas de pèlerinage à la Mecque en 2020

Ecoutez le post
Image de quelques pèlerins à la Mecque

L’Arabie Saoudite a décidé de ne pas ouvrir ses frontières aux pèlerins étrangers et d’organiser le pèlerinage à la Mecque cette année 1441H avec des effectifs très limités de différentes nationalités résidant à l’intérieur du Royaume en raison de la covid-19.

L’information est rendue publique par l’Agence de presse saoudienne officielle. A en croire l’agence, à cause de la pandémie de la Covid-19, seules les personnes de toutes nationalités se trouvant à l’intérieur du royaume saoudien pourront effectuer le pèlerinage, a dit le Ministre du Hadj et de la Omra, lors de la conférence de presse conjointe tenue ce mardi à distance avec le ministre de la Santé.

Selon lui, « compte tenu de la poursuite de cette pandémie, et des taux élevés de contamination à la Covid-19 dans le monde, il a été décidé d’organiser le pèlerinage à la Mecque cette année 1441H avec un nombre très limité de pèlerins de différentes nationalités résidant dans le Royaume d’Arabie saoudite. L’Arabie saoudite compte leur permettre d’accomplir le 5e pilier de l’islam de manière sûre et hygiénique, tout en veillant à la distanciation sociale nécessaire pour assurer la sécurité et la protection des fidèles et du personnel du Hadj ».

En effet, explique les autorités saoudiennes, les mesures de santé devant être suivies pour assurer la sécurité de la saison du pèlerinage à la Mecque cette année sont dues aux exigences de la situation sanitaire liée à la Covid, ainsi qu’aux expériences accumulées des secteurs de la santé, de la sécurité et la gestion des foules au cours des saisons successives.

Dès l’annonce, le Conseil mondial des sociétés musulmanes a apporté son soutien à la décision du royaume d’organiser cette année le pèlerinage à la Mecque avec des effectifs très limités. Selon eux, c’est une sage décision, pleinement compatible avec toutes les mesures de précaution et les mesures préventives contre la Covid-19 prises par le gouvernement du Royaume depuis le début de l’émergence de cette épidémie.

Pour info, le pèlerinage est un voyage effectué par un croyant, le pèlerin, vers un lieu de dévotion, vers un endroit circonscrit tenu pour sacré selon sa religion.

Au Bénin, l’Union Islamique du Bénin avait déjà commencé les préparatifs depuis novembre 2019 avec l’organisation d’une séance de travail entre dignitaires religieux, responsables des faîtières des convoyeurs et autorités nationale. Il était question de trouver des solutions pérennes aux problèmes et difficultés qui entravent chaque année la bonne organisation du 5ième pilier de l’Islam.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici