Education citoyenne à l’ère du numérique : Des acteurs de la société outillés

Photo de famille des participants à la formation sur « Le citoyen et la consolidation de la nation à l’ère du numérique »

L’Institut de formation sociale, économique et civique, INFOSEC, en collaboration avec le ministère du travail, a organisé le vendredi 25 octobre 2019, une journée d’éducation citoyenne, axée sur le thème « Le citoyen et la consolidation de la nation à l’ère du numérique ».  Ladite formation a réunie des acteurs à divers niveaux.

La mauvaise utilisation des réseaux sociaux a des effets négatifs qui de nos jours, s’étendent de la violation de la vie privée à une fragilisation de la nation. Et la formation initiée par l’Infosec vient en renfort pour y remédier.  « Cette activité a pour objectif principal de contribuer à la construction et la consolidation de l’Etat-Nation, à travers l’information et l’éducation des citoyens sur leurs responsabilités, à l’heure de l’utilisation massive de l’internet et des réseaux sociaux », a déclaré Moussibaou FASSASSI, directeur général de l’Infosec, lors de la cérémonie d’ouverture. « La citoyenneté numérique représente une nouvelle dimension de l’éducation à la citoyenneté, qui vise plus spécifiquement à apprendre aux citoyens à travailler, à vivre et à partager de manière positive, dans des environnements numériques », a-t-il renchéri.

A cette journée étaient présents, des chercheurs et universitaires, des journalistes intervenant dans les médias digitaux, des organisations de la société civile, des associations de jeunes, des étudiants et des artisans. Dans un contexte où l’accès facile et l’instantanéité qu’offrent les réseaux sociaux ont fortement rapproché les habitants de toutes les régions du monde, la connaissance des textes de lois qui régissent leur utilisation, et des retombées possibles de toute activité sur les réseaux sociaux, devient une urgence. Et à cet effet, trois communications, présentées par des experts, étaient inscrites à l’ordre du jour.

La première communication, donnée par le Dr Aimé Tcheffa, sociologue-Enseignant, portait sur les rôles et responsabilités du citoyen dans la consolidation de l’Etat-Nation. La deuxième communication, conduite par Ambroise Zinsou, secrétaire général de l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel, a fourni de riches informations sur les acteurs, les enjeux et défis de la protection des données à caractère personnel au Bénin. Quant à la troisième communication, animée par Dr Wenceslas MAHOUSSI, docteur en Information-Communication, elle a fait une analyse et proposé des perspectives, relatives aux comportements des béninois face à l’utilisation des réseaux sociaux numériques.

Des travaux de groupe, en fin de journée, ont donné lieu à des échanges fructueux et à des conclusions enrichissantes. Il faut noter que tous les internautes béninois devraient s’approprier le code du numérique en vigueur et les textes régissant la protection des données à caractère personnel pour leur sécurité numérique et pour une utilisation, judicieuse et sans infraction, des réseaux sociaux numériques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici