Cour de justice de la Cedeao : Yayi ordonne le retrait de sa plainte pour séquestration de 52 jours

Ecoutez le post

L’ancien président Boni Yayi a ordonné la radiation de sa plainte pour séquestration de 52 jours contre l’Etat béninois auprès de la Cour de justice de la CEDEAO.

Selon certaines informations, Boni Yayi s’est désisté dans l’affaire « violation des droits humains » ayant occasionné sa séquestration à domicile pour 52 jours. L’affaire qu’il a lui-même portée devant la Cour de justice de la Cedeao.

La juridiction devrait donner son verdict ce mercredi, mais le dossier a été classé, car le plaignant ne veut plus poursuivre l’affaire.

LES FAITS

Les faits remontent en 2019. Après les violences liées aux législatives, le domicile privé de Boni Yayi avait été encerclé par des forces de l’ordre pendant 52 jours. Soupçonné comme l’instigateur desdites violences, Boni Yayi avait non seulement été assigné à résidence surveillée, mais il a été auditionné par le juge d’instruction.

Estimant que ses droits ont été violés, il a saisi la Cour de justice de la Cedeao. Dans sa plainte, l’ancien président accusait l’Etat béninois d’avoir violé les articles 5 de la charte africaine des droits de l’homme et des peuples et l’article 1er de la convention des Nations Unies.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentFoot-euses 229 Awards 2022 : Les nominées connues
Article suivantCour Constitutionnelle : Joseph Djogbénou justifie sa démission

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici