Christhelle HOUNDONOUGBO au 4ème congrès du PRD : “Nous avons le devoir d’offrir à ce peuple un Bénin Nouveau”

Christhelle HOUNDONOUGBO, Présidente du CPP

À l’occasion du 4ème Congrès ordinaire du Parti du Renouveau Démocratique qui se tient ce samedi 2 décembre à Porto-Novo, le parti Congrès du Peuple pour le Progrès (CPP) fortement représenté avec une délégation conduite par sa Présidente Christhelle HOUNDONOUGBO, a délivré un message fort à l’endroit du peuple Béninois et surtout des leaders politiques. La presidente du CPP appelle à un changement de paradigme, tant au niveau de la gouvernance que de la survie des acteurs politiques à travers la réforme du système partisan pour offrir le meilleur au Bénin.

 

  1. MESSAGE DE MADAME CHRISTHELLE HOUNDONOUGBO, Présidente du CONGRÈS DU PEUPLE POUR LE PROGRÈS (CPP)

 

– Maitre Adrien HOUNGBÉDJI,
Président du Parti du Renouveau Démocratique
-Mesdames et Messieurs les membres du Bureau exécutif du PRD,
– Honorables députés PRD à l’Assemblée Nationale,
– Mesdames et Messieurs les Présidents d’institution,
– Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement ici présents,
– Mesdames et Messieurs les Présidents et responsables de partis et mouvements politiques ici présents,
– Messieurs les maires et élus locaux,
– Honorables membres des cellules de bases du PRD,
– Militants et militantes du PRD,
– Mesdames et Messieurs,

Maitre Adrien HOUNGBÉDJI,
Président du Bureau Exécutif National du PRD,
Je voudrais, avant d’avancer dans mes propos, vous dire combien je me sens honorée,
Non ! combien le CPP, le Congrès du Peuple pour le Progrès est honoré, par votre invitation à prendre part aux cérémonies officielles d’ouverture du 4ème Congrès du Parti que vous avez l’honneur de conduire depuis bien d’années.

Pour nous, d’une certaine génération, être ici avec vous, parmi vous, est certainement une chance et en même temps, une énorme opportunité.
C’est pour cela donc, que je vous remercie très sincèrement au nom du CPP de nous permettre de vivre avec vous ces moments qui feront date dans l’histoire politique de notre pays.

Maitre Adrien HOUNGBÉDJI, infiniment Merci.
Permettez-moi d’associer tout le Bureau Exécutif National du PRD et le Comité d’organisation des présentes assises à ces remerciements.
Je voudrais aussi saluer toutes les structures de base du PRD pour leur attachement légendaire à leur parti.

Notre présence à ces assises et mes propos à cette tribune témoignent de la volonté du CCP de faire chemin ensemble avec vous et fortement solidaire, nous allons opérer les reformes utiles et nécessaires pour l’inévitable marche de notre pays, le Bénin vers un avenir plus certain pour ses enfants, pour ses femmes, pour ses jeunes et pour toutes les catégories socio-professionnelles du pays.

En effet, le vaillant peuple béninois et sa jeunesse attendent énormément, et encore plus aujourd’hui, d’audace et d’engagement au service d’une dynamique de développement.

La jeunesse béninoise, Non le Béninois d’aujourd’hui beigne dans une exigence aigue de justice, de solidarité, d’aguerrissement de la conscience collective de refondation identitaire nationale et d’espérance.

C’est dans ce contexte caractérisé par une soif générale des uns et des autres de voir un autre Bénin, que se tiennent les présentes assises.

Maitre Adrien HOUNGBÉDJI, Président du PRD et Président de l’Assemblée Nationale,

Mesdames et Messieurs,

Nous avons aujourd’hui, plus que jamais, le devoir d’offrir à ce peuple, «Un Bénin Nouveau, Oui, Un Bénin Nouveau>>
Mais Comment ?

Mesdames et Messieurs !

Certains débats restent tabous dans notre pays malgré leur nécessité persistante.
En effet, à la sortie de la Conférence des Forces Vives de la Nation, nous avons opté pour un système politique démocratiquement libérale, système politique, à vrai dire et à dire vrai, montre ses limites dans un pays comme le nôtre qui peine à se mettre sur la voie du sous-développement.
Oui je dis du sous-développement.

Combien sont-elles nos populations à accéder effectivement et en temps réel à l’eau potable, à l’électricité, aux premiers soins de santé, à l’éducation de qualité, aux infrastructures de toutes sortes?
Combien sont-elles à être convenablement logées malgré les efforts apparents des gouvernements successifs ?
Comment nous mettons-nous au travail dans le service ?
Quel respect portons-nous, les uns aux autres ?
Comment discutons-nous ?
Comment abordons-nous les graves problèmes communs au pays ?
Quelle forme de solidarité pratiquons-nous ?
Le Bénin est-il aujourd’hui cet havre de paix ?
Comment pouvons-nous nous accrocher à un système politique, qui lentement mais surement nous conduit vers une partition du pays ?
Comment et pourquoi nous nous agrippons à un système politique qui éloigne par des cycles de 5 ans ou de 10 ans, des compétences avérées de la gestion et de la construction du pays ?
Pourquoi imposons-nous des querelles sans limites et sans fin ?
En réalité et en définitive, nous pouvons adopter mieux !

Nous pouvons nous éloigner de la démocratie à tous vents et ensemble, opter pour une Démocratie de Construction.
Il faut construire avant de libéraliser.
Ici, il nous semble que les charrues sont avant les bœufs. Et ceci arrange à bien d’égards !

Et pourtant, il est impérieux de réajuster, courageusement.
Le système japonais fait son chemin et le classe parmi le top des puissances mondiales ; c’est un pays dépourvu de richesses mais qui crée de la richesse.

Pour notre cher et beau pays, le Bénin, réglons donc les préalables parmi lesquels la révision du système partisan.
Une révision non « sauvage » qui tient compte de l’ensemble des instances politiques existantes dans le pays.
Et face à l’histoire, Maitre Adrien HOUNGBÉDJI, Président du PRD et Président de l’Assemblée Nationale, votre responsabilité est énorme.

Nous voudrions bien croire au CPP, que des résultats de vos travaux, au-delà des questions internes au PRD, sortiront des pistes d’ouvertures pacifiques sur les sujets politiques actuels.
Le CPP reste tout engagé aux côtés des forces politiques qui ouvriront leurs portes et leurs fenêtres sur le grand boulevard pacifique de construction du pays sans exclusive aucune.

Bons travaux à vous !
Merci pour votre écoute attentive.
Vive le PRD !
Vive le CPP !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.

Source: CELLCOM / CPP

 

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *