Bénin : Manifestations et polémique sur la ‘’fin du mandat’’ de Patrice Talon

Ecoutez le post

L’opposition radicale au gouvernement de Patrice Talon est montée au créneau ce mardi 6 avril 2021, à travers des manifestations contre la prorogation de son mandat.

Les manifestations contre la prorogation du mandat de Patrice Talon censées être pacifique, selon l’appel de certains leaders de l’opposition a très tôt viré à des actes de vandalismes.

Déjà dans la nuit de lundi 05 à mardi 6 avril 2021 aux environs de 00 heures, des individus non encore identifiés ont mis le feu à la place publique de l’Etoile rouge. Des pneus ont été brûlés à plusieurs endroits sur la chaussée. Les dispositifs de lave-mains, les étagères et autres objets sur place ont été saccagés. La place publique elle-même a été incendiée.

Des actes de ce genre ont été signalés aussi dans d’autres localités du pays. C’est le cas à Parakou où des manifestants ont saccagé le siège d’un des partis qui soutiennent le président Talon et détruit le siège de la Radio « Urban FM » en emportant plusieurs matériels de la radio. Là aussi, des manifestations contre la prorogation du mandat de Patrice Talon

Pareil à Porto-Novo, la capitale où des manifestants ont marché, brandissant des affiches qui dénoncent la prorogation du mandat de Patrice Talon.

Même constat à Savè, dans le centre, et à Tchaourou, la ville natale de l’ancien président, Boni Yayi, où les militants de l’opposition ont bloqué des voies d’accès avec des banderoles et des slogans dénonçant aussi la prolongation du mandat du président Talon, entré en fonction le 6 avril 2016.

Les manifestations contre la prorogation du mandat de Patrice Talon s’explique par le fait que cela fait cinq ans aujourd’hui (6 avril), jour pour jour, que Patrice Talon est entré en fonction et donc son mandat serait à terme. Or, la modification de la Constitution intervenue en 2019 et celui du calendrier électoral lui accordent une rallonge de son mandat de 45 jours. Cela afin de permettre l’organisation des élections générales en 2026 et l’alignement des mandats électifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici