Bénin : Bientôt un musée d’art contemporain à Cotonou

Ecoutez le post

Le Conseil des Ministres de ce Mercredi 9 février a annoncé la création prochaine d’un musée d’art contemporain à Cotonou et la Réunion des musées publics.

Selon le compte rendu dudit conseil, le musée d’art contemporain de Cotonou est créé dans le but de donner corps à l’ambition du Gouvernement de réhabiliter le tissu muséal national et de valoriser la création plastique.

« Destiné à offrir une ouverture sur le patrimoine culturel national mais aussi sur la création contemporaine, il aura pour mission essentielle, la sauvegarde, la valorisation et la promotion de l’art contemporain béninois » détaille le relevé du conseil des ministres.

De façon spécifique, il sera chargé de :

  • – conserver, protéger, restaurer, faire circuler et diffuser les œuvres d’art contemporain ;
  • – contribuer à l’enrichissement de ses collections par l’acquisition de celles-ci, à titre onéreux ou gratuit ;
  • – rendre les collections accessibles au public ;
  • – concevoir et exécuter des actions d’éducation et de diffusion visant à assurer l’égal accès de tous aux collections d’art contemporain et à leurs valeurs scientifiques ;
  • – assurer et autoriser l’étude scientifique de ces collections et contribuer ainsi aux progrès de la recherche dans le domaine ;
  • – développer des actions de partenariat et de coopération relevant de son champ d’action avec des établissements poursuivant des buts similaires en Afrique et dans le monde.

LIRE AUSSI :

Marie-Cécile ZINSOU a/s retour des 26 biens culturels : « Pas besoin de construire un musée. Il suffit de rénover un espace pour qu’il soit adapté aux œuvres »

Par ailleurs, le conseil des ministres a également décidé de la Réunion des musées publics. « Il s’agit d’un établissement public en charge de la gestion de l’ensemble des musées publics de notre pays. Sa gestion s’étend dans un premier temps aux infrastructures culturelles en cours de construction ou de réhabilitation telles que le musée international de la mémoire de l’esclavage, celui de l’épopée des amazones et rois du Danxomè, le musée international du Vodoun, le musée Alexandre Sènou ADANDE et le musée Honmè. Son portefeuille pourra ensuite être élargi à tout autre musée dont la gestion lui sera confiée ».

Il aura notamment pour mission de définir l’organisation de chacun des musées sous sa responsabilité puis de veiller à :

  • – la maintenance et la mise en valeur des équipements muséaux et associés ;
  • – la conservation technique des collections, la promotion des équipements muséaux, la sécurité du public et des visiteurs des espaces muséaux ;
  • – organiser et développer l’économie dérivée ;
  • – développer des approches de mécénat pour accroître les ressources propres hors subventions et allocations publiques ; de même que des événements scientifiques ou culturels relevant des thématiques de ces musées.

Il faut noter que leur portage institutionnel se fera respectivement par la Galerie nationale et par l’Agence nationale de promotion des Patrimoines et de développement du Tourisme.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentTogo : La référence africaine en matière de lutte contre la Covid-19
Article suivantRecensement complémentaire des artisans : 211.217 nouveaux inscrits

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici