Violences contre des transhumants peulh à Cobly : 1 mort et 185 déplacés

Images d’illustration de chasseurs à Cobly

La commune de Cobly, dans le département de l’Atacora a été le théâtre vendredi dernier de graves violences à l’endroit de la communauté peulh de cette localité.

Selon l’organisation non gouvernementale « Potal Men » et les responsables de la communauté des transhumants de la commune de Cobly, le bilan des actes de violences enregistrées est sans appel.

1 mort, 185 déplacés internes et 746 animaux domestiques tués. Sur les 185 déplacés, on dénombre 74 enfants, 90 femmes dont 9 enceintes et 95 hommes. Le bilan fait également état de 77 habitations brûlées, 3 bœufs tués et 17 perdus, 343 petits ruminants et 400 volailles tués. Plus de 285 sacs de maïs, 4 vélos et 1 moto seraient également partis en fumés.

 

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/drame-a-ketou-un-berger-peulh-charcute-deux-freres/une/

 

La cause de cette violence serait liée à un braquage survenu dans la nuit du mercredi à jeudi dernier à environ 4 kilomètres de Cobly centre en allant dans le village
d’Ouyerihoun. Un acte attribué aux transhumants, selon des témoignages recueillis auprès de l’une des rescapés dudit braquage.

Les sinistrés ont très tôt été pris en charge par la direction départementale de la santé du département de l’Atacora

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici