URGENT / Tension post-électorale : Les rues de Cadjèhoun militarisées, des badauds dispersés

Il y a quelques heures, la rue donnant vers le domicile de l’ancien président Boni Yayi, sis au quartier Cadjehoun, à Cotonou,a été encerclé par des éléments de la Police Républicaine. 

L’alerte a été donnée sur les réseaux sociaux en début d’après-midi. Selon l’information rapportée, les forces de sécurité seraient venues interpeller l’ex-Président, au motif qu’il aurait appelé publiquement à manifester dans les rues, contre le scrutin législatif du 28 avril dernier.

Aussitôt des jeunes aux cris hostiles au pouvoir, avec des jets de pierres et autres projectiles à l’endroit de la Police Républicaine, ont barricadé la voie à l’aide de pneus usagés auxquels ils ont mis feu, bloquant ainsi la circulation.

Les éléments de la Police Républicaine, avec des renforts et grâce aux gaz lacrymogènes, dispersent la foule et dégagent les pneus brûlés sur la voie.

Entre-temps, des leaders de l’opposition, dont l’ancien président Nicéphore Soglo et son épouse, Rosine Soglo, l’ancien ministre délégué chargé de la Défense nationale, Candide Azannaï, ont rejoint Boni Yayi à son domicile.

La situation reste tendue dans les rues de Cadjèhoun.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *