Toronto bat Golden State et devient la première équipe canadienne championne NBA, un article de Le Monde.fr – Actualités et Infos en France et dans le monde

[ad_1]

Les Raptors l’ont emporté 114 à 110 jeudi sur le parquet des Warriors à l’issue du sixième match, obtenant quatre victoires contre deux pour les Californiens.

Publié aujourd’hui à 06h03, mis à jour à 06h27

Temps de Lecture 1 min.

Toronto Raptors forward Kawhi Leonard holds Larry O'Brien NBA Championship Trophy after the Raptors defeated the Golden State Warriors 114-110 in Game 6 of basketball’s NBA Finals, Thursday, June 13, 2019, in Oakland, Calif. (Frank Gunn/The Canadian Press via AP)
Toronto Raptors forward Kawhi Leonard holds Larry O’Brien NBA Championship Trophy after the Raptors defeated the Golden State Warriors 114-110 in Game 6 of basketball’s NBA Finals, Thursday, June 13, 2019, in Oakland, Calif. (Frank Gunn/The Canadian Press via AP) FRANK GUNN / AP

Toronto a mis fin au règne de Golden State sur la NBA et a remporté le premier titre de son histoire après sa victoire 114 à 110 sur le parquet des Warriors, jeudi 13 juin.

Les Raptors ont remporté la finale 2019 sur le score de quatre victoires à deux au terme d’un match numéro six palpitant. Leur sacre est une première pour une équipe non-américaine.

Lire aussi NBA : les Raptors en finale pour la première fois de leur histoire

Toronto a dû attendre les deux dernières minutes pour prendre l’ascendant en s’offrant six points d’avance (108-102), mais Golden State, pourtant décimé par les blessures, s’est battu jusqu’au bout.

Kawhi Leonard MVP

Son meneur vedette Stephen Curry aurait pu donner la victoire à son équipe et arracher un septième et dernier match, mais il a trop forcé sa tentative de shoot à trois points à dix secondes de la fin du temps réglementaire.

Golden State, déjà privé de son meilleur marqueur Kevin Durant, avait perdu durant le 3e quart-temps Klay Thompson qui s’est blessé au genou gauche sur un contre vigoureux de Danny Green.

Lire aussi NBA : les Raptors de Toronto proches de remporter le premier titre de leur histoire

Les Warriors semblaient alors sur le point de prendre l’ascendant (85-80), mais sans Thompson (30 pts en 32 minutes) et avec Curry, en panne de réussite (21 pts, 6 sur 17 au tir), ils ont craqué dans le final.

Le sacre de Toronto doit beaucoup à Kawhi Leonard, son ailier sacré meilleur joueur (MVP) de la finale 2019. Il a inscrit jeudi 22 points, dont les deux derniers lancers francs à la dernière seconde.

Lire aussi NBA : Pascal Siakam, premier basketteur camerounais à accéder à la finale
Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions

[ad_2]

Source link

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici