Suite aux événements de Savè : Le PCB exige « la levée immédiate de l’état de siège »


Les dernières échauffourées dans la commune de Savè préoccupent le Parti Communiste du Bénin (PCB). A travers une déclaration, le parti dénonce l’envoi des forces de sécurité et de militaire et « exige la levée immédiate de l’état de siège ».

Voici leur déclaration

PARTI COMMUNISTE DU BENIN (PCB)

COMMUNIQUE

A PROPOS DE L’ETAT DE SIEGE A SAVE

Depuis la nuit du samedi 11 janvier 2020, la population de Savè a perdu sa quiétude.

En effet, selon les réseaux sociaux et comme il en a pris l’habitude, le gouvernement du Président TALON, a fait débarquer nuitamment un dispositif musclé de policiers et militaires dans la ville de Savè. Quel est l’objectif d’une telle intervention contre les populations inermes ? Le gouvernement de TALON ne dit rien.

Mais il n’est un secret pour personne que depuis les événements d’avril 2019, le gouvernement de TALON ne cesse de provoquer et de harceler la population de Savè. Tantôt, c’est nuitamment qu’on vient enlever des jeunes présumés meneurs, tantôt c’est la police qui va traquer un jeune dans sa maison sous l’accusation non vérifiée d’être auteur des casses électorales.

Ainsi harcelée et écartelée, la population ne pouvait plus supporter la coexistence avec le groupe de mouchards et bourreaux constitués par le député OKOUNOLA et ses hommes. Alors, une tension s’est développée entre les hommes du député et la population. Il apparait clairement alors pourquoi le gouvernement de Talon a mobilisé policiers et militaires pour investir la ville aux fins de la pacifier.

Ainsi depuis la nuit du 11 janvier 2020 jusqu’à l’heure où nous écrivons ce communiqué (lundi 13 janvier ZOZO) les habitants de Savè connaissent le calvaire. Policiers et militaires occupent toutes les rues et ruelles de la ville. La circulation est interdite. Toutes les activités sont interdites. Personne n’y rentre ni ne sort de la ville. Les marchés, magasins et buvettes sont fermés. Même les maisons sont barricadées avec portes et fenêtres fermées. On n’entend plus que des coups de feu et des crépitements de balles.

Qu’est ce qui s’y passe ? Combien de temps cela va durer ? Bien malin qui le dira. Car le pouvoir de Talon a fait black-out sur la situation à Savè.

Voilà pourquoi, avant qu’il ne soit trop tard, le Parti Communiste du Bénin vient tirer sur la sonnette d’alarme en :

1- Elevant la voie pour dénoncer l’arbitraire et la provocation du gouvernement de TALON. ;

2- Exigeant la levée immédiate de l’état de siège ;

3- Appelant toutes ses organisations de base, les organisations démocratiques et de droits de l’Homme à se mobiliser et à se lever pour exiger la levée immédiate de l’état de siège ;

4- Proclamant son soutien indéfectible à la population de Savè.

A bas l’autocratie !

Cotonou, le 13 janvier 2020

Le PCB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici