Suite aux dégâts causés par la montée des eaux : Le gouvernement au chevet des populations sinistrées

Plus de 425 millions seront débloqués pour assister les populations touchées par les inondations. C’est l’annonce que le gouvernement vient de faire au titre des mesures drastiques à l’endroit des populations qui subissent depuis quelques jours l’inondation du fait entre autre de la crue du fleuve Niger et de ses affluents. La décision a été prise au cours du conseil des ministres du mercredi 20 septembre 2017.

C’est le premier dossier qui était à l’ordre du jour de ce conseil des ministres. Après la présentation d’une communication relative au renforcement des mesures de protection civile, faite par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, il ressort que les communes de Karimama, Malanville, Zogbodomey, Ouinhi, Adjohoun, Bonou, Athiémé, Grand-Popo subissent les conséquences de ces crues.

A cet effet, le ministre a été instruit de mettre en place un dispositif efficace pour l’assistance du gouvernement à savoir porter assistance aux familles éplorées, pour prévenir efficacement les maladies hydriques dans les communes touchées, pour veiller à la reprise des activités pédagogiques dans les zones sinistrées et pour pourvoir aux besoins alimentaires et aux besoins d’hébergement des populations en difficultés. Ainsi, le ministre des finances devra débourser 425.082.000Fcfa conformément aux modalités approuvées.

Pour rappel le bilan de ces inondations est estimé à 7 décès par noyade dont 5 à Malanville et 2 à Athiémé. 105 écoles et collèges sont inaccessibles, 735 habitations détruites ou inondées, 29 centres de santé inaccessible et des hectares de cultures emportées et des cheptel décimés.

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *