Rencontre Afrique de la société d’économétrie 2018: L’African School Economics enclenche la marche vers une économie accomplie

Les mathématiques, la statistique et l’économie, sont en mesure de bâtir la croissance économique dont rêve toute nation, et par conséquent celle du Bénin. C’est la conviction du professeur Léonard Wantchékon.

Il l’ a partagée à travers une conférence de presse organisée par l’African School Economics, ce vendredi 06 juillet à Azalaï Hôtel de Cotonou. Une rencontre média qui annonce la réunion annuelle “Afrique de la société d’économétrie 2018” qui se tiendra du 12 au 14 juillet 2018 à Azalaï Hôtel de Cotonou.

65 participants du niveau minimum Doctorat, de divers pays du monde sont attendus en prélude à ce rendez-vous technique d’ordre international. Pendant 5 jours, du 06 au 11 juillet 2018, des professeurs d’économie notoires, à l’instar du professeur Jean-Pierre Benoît, Renee Bowen, etc. encadreront ces derniers sur différentes questions majeures. Des conférences-débats se tiendront également à cet effet du 12 au 14 juillet 2018. En l’occurrence sur les coûts magistraux en rapport à la fine point des économies statistiques, l’intégration des marchés et l’acquisition d’infrastructures, la productivité agricole et la réduction de la pauvreté, l’économie actuelle de l’Afrique face à ses défis et perspectives…

Le Professeur Léonard Wantchékon expliquant le bien-fondé de l’initiative

« L’économétrie n’est pas qu’une science banale ou une matière qui s’enseigne dans les universités, c’est un puissant outil transversal qui permet d’analyser les phénomènes socio-économiques. Employée à bon escient, elle permettrait au Bénin et aux autres pays d’Afrique de migrer de leur économie morose vers une économie idéale, de mieux comprendre les tendances économiques, afin de formuler des politiques les plus adaptées.», a soutenu Léonard Wantchékon.

Au-delà de son caractère didactique, l’ambition de ce séminaire est de montrer l’intérêt de l’instauration d’institutions, pouvant planifier et assurer la santé économique d’un pays. La mise en place de telles instances, serait un atout efficace pour accompagner les gouvernements, ainsi que les politiques dans leur fonctionnement.

D’éminents économistes du monde, tel Roger Myerson (Université de Chicago), Prix Nobel 2007 pour ses recherches novatrices en théorie des jeux et en théorie des mécanismes d’incitation, Tim Besley (London School of Economics), et Eliana la Ferrara (Université Bocconi ), seront de la partie. 5 ministères du gouvernement béninois sont de même conviés à cette occasion.

Vue partielle des journalistes

À travers un rapport qui sera établi à la fin de cette réunion, un compte rendu sera communiqué au gouvernement béninois. Les conclusions seront également rendues publiques sur plusieurs plateformes numériques.
Le redressement de l’économie du Bénin sera tributaire de sa mise en application.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

A propos Ulrich HOUNDJI

Journaliste Reporter d'Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous a notre newsletter