Relecture des lois sur la Décentralisation : L’ANCB prête à élaborer son document de plaidoyer, Enabel plaide pour l’approche genre

Disposer de propositions pertinentes et bien argumentées qui serviront à meubler le contenu du document de plaidoyer qui sera défendu par l’Association faîtière au cours des différentes étapes du processus d’élaboration du code général des collectivités territoriales du Bénin.

Tel est l’objectif visé par l’Association nationale des communes du Bénin (ANCB) en initiant depuis octobre 2017 une vaste consultation des acteurs de la décentralisation. Après la collecte des données réalisée dans les 77 Communes et récemment, la tenue de deux ateliers régionaux d’affinement des données à Djougou et Lokossa, la faitière des collectivités locales au Bénin boucle ainsi la boucle de ses consultations pour la relecture des textes de lois sur la décentralisation par un atelier national. Ouverte ce mardi 13 mars 2018 au Chant d’oiseau de Cotonou par le président de l’ANCB, cette rencontre regroupe des Députés, des Préfets, des Maires, des cadres techniques de plusieurs ministères, des partenaires au développement, des acteurs de la société civile et des universitaires.

Dans son intervention, la coordinatrice de Profi/Enabel, Mme Wilma Frouke Baas, représentant les partenaires techniques et financiers a précisé que c’est dans le cadre de ses programmes d’appui aux secteurs de la santé et de l’agriculture que la Coopération Technique Belge actuelle Enabel a accepté de répondre à la sollicitation de l’ANCB, pour l’organisation des ateliers. Après avoir insisté sur la nécessité pour le Bénin de tenir compte de l’approche genre dans le cadre de cette relecture, elle a rappelé que le futur de la décentralisation au Bénin dépendra de la loi. ” Depuis quinze ans que vous expérimentez les textes en vigueur, c’est la seule et unique fois que vous avez l’occasion de faire des propositions pour leur amélioration. Vous comprenez donc que cette occasion ne se renouvellera pas avant longtemps, peut-être dans 15 ans. Vous devez donc en profiter”, a-t-elle fait observer.

Pour le Président de l’Ancb luc Sètondji Atrokpo beaucoup de dispositions des textes de lois sur la décentralisation constituent des freins, voire des obstacles pour l’épanouissement du processus. « Il est donc urgent de revoir ces dispositions pour accompagner la volonté et l’engagement des différents acteurs », a t-il indiqué. Il a par ailleurs salué la disponibilité du Gouvernement à faire évoluer les choses dans un sens mélioratif : ” Ce contexte favorable rassure les acteurs communaux qui fondent un grand optimisme dans l’adoption de textes efficaces au service d’une décentralisation qui favorise réellement le développement local”, a t-il poursuivi. Pour finir, Luc Atrokpo a exprimé les reconnaissance de l’Ancb à l’endroit de la Direction du Développement et de la coopération Suisse et d’ENABEL ( ex coopération technique belge) qui appuient la conduite du processus de préparation à la relecture des lois sur la décentralisation.

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *