Réforme du système partisan au Bénin : Christhelle HOUNDONOUGBO porte flambeau d’une meilleure représentativité des femmes au Parlement

Christhelle HOUNDONOUGBO, Présidente du Parti Congrès du Peuple pour le Progrès (CPP)

La Présidente du parti, Christhelle HOUNDONOUGBO, vient d’amorcer son combat pour une plus grande participation des femmes à l’action publique.

A la faveur des assises sur la réforme du système partisan, Christhelle HOUNDONOUGBO part à la rencontre de quelques personnalités politiques du pays afin de créer une saine émulation autour des enjeux actuels liés au défi de la représentativité de la gente féminine à la prochaine législature.

«Nous avons besoin de l’adhésion de notre société pour une meilleure représentation des femmes à l’Assemblée Nationale. Les députés ont déjà montré leur bonne foi à travers l’initiative parlementaire sur l’amélioration du taux de participation des femmes à l’action parlementaire. Et c’est un grand défi qui nous est lancé. Nous devons avoir l’audace de le relever dignement pour démontrer à la face du monde que les femmes béninoises sont capables de grands exploits ». Ainsi s’est exprimé la Présidente du CPP à la sortie d’une audience au cabinet de la Présidente de la Haute Cour de Justice à Porto-Novo.

Christhelle HOUNDONOUGBO en audience à la Haute Cour de Justice

Selon Christhelle Houndonougbo, il est temps d’agir efficacement et en synergie afin d’aller vers le défi de la réforme du système partisan qui passe nécessairement par la révision du code électoral à l’effet de mieux favoriser la participation des femmes dans l’action politique ; l’amendement de l’article 26 de la constitution et la mise en place d’un creuset de suivi des différentes  recommandations. Ainsi, pour Christhelle Houndonougbo, le CPP soutient l’initiative de la mise en place d’une agence pour gérer les partis politiques et leur financement parce que le Ministère de l’intérieur a montré ses limites. La création d’une structure autonome valorisera  à coups sûr les partis politiques.

C’est pourquoi, le Congrès du Peuple pour le Progrès (CPP) entend  positionner beaucoup de femmes sur ses listes lors des prochaines élections. Car selon la Présidente Christhelle Houndonougbo, « il n’y a que les femmes pour mieux poser et résoudre les problèmes des femmes. Et la femme béninoise est suffisamment intelligente et dynamique pour accomplir cet exploit ». Aussi, le CPP se dit favorable à la réforme du système partisan qui vise à encadrer le multipartisme  et est prêt à la toute fusion qui reconnaît son idéologie, sa place et qui met l’intérêt du peuple au-dessus de tout.

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *