Ravip : Les acteurs sociopolitiques divisés sur l’intérêt de l’opération

Les acteurs sociopolitiques ne s’accordent pas sur la nécessité de procéder aux opérations d’enrôlement pour le compte du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (RAVIP), officiellement lancées le mercredi 1er novembre.

Pour le Front des Républicains pour le Développement (FRD), cet outil dans sa conception est inclusif car « il est du devoir d’un Etat moderne de satisfaire avec diligence, promptitude et qualité, les services essentiels à chaque citoyen». Ces missions de service public sont nécessaires à l’épanouissement des individus et au développement socio-économique du pays, estime, pour sa part, le parti du Congrès du peuple pour le progrès (CPP).

Selon Christhelle Houndonougbo, présidente de cette formation politique, « Plus qu’un simple recensement, le Ravip est une avancée notable dans le processus de développement et de modernisation de notre pays ». Partant de là, a-t-elle souligné, « il est important de s’adapter aux nouveaux modes de gestion de l’état civil et de l’identification des populations en vogue dans d’autres pays du monde».

Lire la suite sur : http://apanews.net/fr/pays/benin/news/benin-les-partis-politiques-divises-sur-le-recensement-administratif

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *