PROJET EQUDEC DANS LE BORGOU : Les acteurs Communaux s’engagent à poursuivre les activités

Le projet Équité et Qualité dans l’éducation pour le Développement des Compétences (EQuDeC) connaitra dans quelques semaines son dénouement dans le département du Borgou.

Initié en juillet 2014 pour une durée de 4 ans par le Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale (Lares) avec le soutien financier de la coopération suisse, EQuDeC prend ainsi fin en juillet 2018. Eu égard aux impacts positifs de ce programme, plus de 75 participants des 8 communes du Borgou et des ministères sectoriels se sont réunis ce mardi 15 mai 2018 au siège de l’Adecob à N’Dali, pour prendre l’engagement de poursuivre les valeurs éducatives acquises.

C’est à l’issue d’un plaidoyer tenu par l’Ong Lares à l’endroit des acteurs communaux partenaires du projet, que ces différents acteurs ont réitéré leur détermination à pérenniser voire multiplier les œuvres dans l’éducation au sein du département du Borgou. Car pour Esther Ogouniyi Adimi, coordonnatrice du projet EQuDeC, la fin du projet ne doit nullement signifier la suspension des actions précédemment entreprises.

L’objectif de cette plaidoirie, est de susciter l’engagement des acteurs de l’éducation du département pour l’amélioration de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base. Leur engagement permettra en clair, la poursuite des bonnes pratiques du projet EQuDeC, mais également le développement de stratégies pour relever les défis de la qualité et de l’équité dans l’éducation de base dans le département. Un but qui semble bien atteint, mais loin d’être un acte gratuit.


Cette session a en effet par la même occasion consacré la présentation du bilan des activités effectuées dans le cadre du Projet EQuDeC. Ceci à travers une exposition d’images et des insuffisances notéees dans trois différents stands, regroupés sous 4 thèmes. En l’occurrence la qualité de l’éducation, la gouvernance locale de l’éducation, la préscolarisation, puis l’éducation des filles.

Selon Mariétou Tamba, maire de la commune de Pèrèrè et Oumarou Lafia, maire de la commune de Nikki, Président de l’Association pour le Développement des communes du Borgou (Adecob), le bilan du programme EQuDeC est reluisant, même s’il reste du chemin à parcourir. Selon Esther Ogouniyi Adimi, la continuité des activités, et surtout leur expansion requièrent le déploiement de ressources conséquentes, tant humaines, matérielles que financières. Servais Afouda, directeur administratif du Lares, estime par contre que l’offre éducative actuelle ne favorise guère la prévalence d’un enseignement de qualité.

Ce dernier rassure par ailleurs que la fin du programme EQuDeC n’entrainerait non plus le désengagement du Lares. « le Lares sera toujours disposé à vous accompagner » a-t-il déclaré. De nombreux défis restent donc à relever par ses acteurs afin de redorer le blason de l’éducation dans le département du Borgou.
Cependant, une chose est de prendre un engagement, et l’autre, la plus importante, est de l’honorer.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *