Peace Lady 2018 : À la découverte des candidates

L’aventure de Peace Lady, se confirme. En lice pour compétir ce dimanche 10 décembre, les trois candidates se dévoilent au public. Pour rappel, Peace Lady, c’est une personnalité féminine accréditée par l’ONG FED pour incarner ,défendre et Porter la Paix durant un mandat.

Evelyne QUENUM

Evelyne QUENUM

Evelyne QUENUM est née le 21 août 1973 à Natintingou, dans le département de l’Atacora au Bénin. Aînée d’une fratrie de trois enfants, elle est le fruit de l’idylle entre Faustine de SOUZA, Assistante de Direction et Emmanuel QUENUM, Magistrat.
La candidate au titre de « Peace Lady 2018 » est originaire de Goutin, dans la Vallée de l’Ouémé même si ses origines récentes la situent plutôt dans l’Atlantique, et plus précisément à Ouidah où son aïeul s’est installé dans les années 1800. Evelyne QUENUM tire également ses racines de Koulou Koualou dans le département de l’Atacora et de Bantè dans les Collines d’où sont respectivement originaires sa grand-mère paternelle et son ascendant Joseph TOVALOU QUENUM, de par sa mère.Du Mono, elle tire ses origines de son arrière-grand-mère maternelle, originaire d’Agoué.

Journaliste émérite, plusieurs fois distinguée pour la qualité de ses productions, celle qui va avec assurance à la conquête du titre de « Peace Lady » est lauréate du “Prix de la meilleure production radiophonique au Bénin en 2002” et du “Prix de la meilleure émission radiophonique sur le VIH SIDA en 2001“, des distinctions qui témoignent de son engagement dans le social et de ses efforts soutenus pour l’atténuation des fléaux qui minent la société. Dans cette même veine, elle a initié en 2002 et en 2003, le programme « Vacances sans Sida », une initiative qui a développé l’approche de la sensibilisation par les pairs sur le VIH/Sida au sein de la couche juvénile avec l’ONG Equité pour Tous. Sa passion pour le service à la communauté a suscité l’admiration de certains membres du Lions Club qui l’ont remarqué et encouragé à intégrer l’organisation en 2013. Depuis lors, elle prend activement part aux œuvres sociales de ce club service international de bénévoles au sein de la Région 33 et du District 333 au Bénin. Evelyne QUENUM est également membre de l’Association d’aide aux plus démunis « Alodo », et de FAWE Bénin, une ONG internationale spécialisée dans l’éducation des jeunes filles.

Cette mère de deux enfants dirige actuellement l’agence de communication « Assikifla » qu’elle a créé en 2015 et le quotidien d’informations KINI KINI dont le premier numéro a paru en 2012. Cette brave béninoise, seule femme journaliste alliant entrepreneuriat et journalisme dans la presse écrite au Bénin exerce avec dynamisme l’exercice de son métier et tient convenablement son rôle de mère et d’épouse. Son riche parcours académique lui donne d’ailleurs les outils lui permettant d’être à la hauteur de la tâche. Titulaire d’un Diplôme de Technicien Supérieur en Administration du Travail et de la Sécurité Sociale obtenu à l’Ecole Nationale d’Administration, d’un Diplôme de Spécialisation en Journalisme Radio/ Option Expression Orale Obtenu au CESTI à l’Université Cheick Anta Diop à Dakar au Sénégal et d’une Maîtrise en Sciences Juridiques obtenue à la Faculté de Droit de l’Université d’Abomey Calavi, la postulante au titre de Peace Lady 2018, a suivi un cycle de Master en Communication Politique pour lequel elle est en instance de soutenance. Mue par le désir d’approfondir sa culture juridique, elle s’est également inscrite comme Auditrice au cours préparatoire du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat au titre de l’année académique 2015/2016 à la Faculté de Droit de l’Université d’Abomey-Calavi. Nonobstant ce riche parcours académique et professionnel, Evelyne QUENUM épouse entièrement la citation de Raoul FOLLEREAU selon laquelle, « Personne n’a le droit d’être heureux tout seul ». C’est ce qui justifie son engagement pour la Paix et le Développement, gages selon elle de la stabilité et déterminants dans le vivre ensemble. Outre les œuvres sociales dans lesquelles elle s’est engagée depuis 2002, elle s’intéresse tout particulièrement aux questions relatives aux Droits Humains et aux élections. Ce qui l’a motivé à choisir, comme thème de mémoire pour sa soutenance de maîtrise en Droit, le Contentieux des Résultats des communales et municipales de 2002 et 2003 au Bénin.

La candidate N°3 au titre de « Peace Lady 2018 », ambitionne de mettre en œuvre, si elle était désignée, un projet comportant deux (2) axes stratégiques à savoir, la promotion de la paix et du développement à travers la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires pour l’éradication de la pauvreté de masse ; et la Sensibilisation couplée avec des actions ciblées tout au long de l’année 2018”, sous la coordination de l’ONG FED. Elle est convaincue que l’année 2018 étant une année singulière précédant trois années successives d’élections, à savoir : 2019 pour les législatives, 2020 pour les communales et 2021 pour les présidentielles, c’est en 2018 qu’il faut bâtir une fondation solide et durable pour la paix afin de négocier avec succès le virage.
A travers son slogan « Bâtissons la paix », Evelyne QUENUM invite chaque béninoise et chaque béninois à s’engager à ses côtés, ensemble avec l’ONG FED, pour apporter sa pierre à la construction d’un Bénin de paix !

 

Ella Irice SEHLOUAN

Ella Irice SEHLOUAN

Originaire de la grande cité royale d’Abomey , Ella Irice Sehlouan a vu le jour le 20 septembre 1987 sur le sol des Behanzin. Après un excellent parcours scolaire à l’école catholique Sainte Jeanne d’arc et au lycée houffon d’Abomey elle fit brillamment son entrée à l’école Nationale d’administration et de Magistrature (ENAM) de l’Université d’Abomey Calavi suite à sa réussite au texte d’entrée. Amoureuse des lettres d’une part, et de la bonne gestion du bien public d’autre part ,elle obtint successivement une licence en Diplomatie et Relations Internationales en 2008 avant de poursuivre un Master en Management des Projets à la Haute École de Commerce et de Management (HECM) Cotonou avec une mention ”Très Honorable ” sur le thème :”Analyse de la contribution à la réduction du secteur informel dans l’économie béninoise par les systèmes financiers décentralisés “.

Mariée, mère d’une fille et d’un garçon, Ce parchemin intellectuel lui a permis d’occuper plusieurs postes de responsabilité non seulement en tant que chef service communication du Groupe Besoin Humain (GBH), mais surtout au sein de l’Administration ASMAB microfinance (Association des Marchés du Benin) où elle eut l’occasion de transmettre aux bonnes dames et aux petits entrepreneurs des notions de gestion et de bonne gouvernance de leurs ressources. Ces postes sont entre autres :chef d’agence à Sèmè Kraké, chef de département du Centre des Opportunités d’affaires (COA), chef département exploitations, puis enfin Directrice Commerciale et de l’Epargne. Son besoin d’autonomiser les femmes afin de leur permettre de se sentir en paix l’a emmené à ériger un produit dénommé crédit solidaire qui est sans dépôt de garantie et qui permettait aux bonnes dames de bénéficier de ces micro crédits et de renforcer leurs activités génératrices de revenus.

Aujourd’hui, membre du Cadre d’analyse et de Veille Stratégique (CAVS) du Conseil Économique et Sociale, cette femme ambitionne toujours de porter assistance aux couches vulnérables surtout le genre féminin car il est vecteur de paix. Son besoin et son dynamisme l’ont poussé à explorer à peu près tous les domaines, directrice de l’institut de beauté l’œil d’Irice, le commerce n’a plus aucun secret pour elle. Désirant se lancer complètement dans les oeuvres sociales, elle oeuvre aujourd’hui pour la création d’une Organisation Non Gouvernementale (ONG) axée sur la sensibilisation, la formation et le suivi des femmes détenues et ex détenues dans les maisons d’arrêt du Bénin.

 

Zoubera SACCA

Zoubera SACCA

Née le 09 octobre 1985 à Cotonou, Zoubératou SAKA est une hôtesse de l’air de nationalité béninoise avec une expérience de près de 10 ans dans le domaine. Elle commence ses études secondaires au Bénin en 1994 et obtient son bac en scientifique en 2002. Elle décide alors de poursuivre ses études universitaires en obtenant en 2005 son BTS en Transport et Logistique. En 2011, elle obtient sa licence en administration des ressources humaines. Elle ne s’arrête pas en si bon chemin et décide de poursuivre avec ses études de Master. Elle s’inscrit alors en Master d’Intégration régionale et de Développement en Economie des Transports et Assurance à l’Université d’Abomey-Calavi où elle obtient son parchemin en 2016 et finit Experte en Economie des Transports et assurance.

L’année 2006 marque le début de sa carrière professionnelle dans le monde de l’aviation. C’est ainsi qu’en 2007 elle reçoit son Brevet de Sécurité et de Sauvetage (BSS) à l’Institut de Formation de Personnel Navigant de Cabine (IFPNC) de Dakar. Entre 2007 et 2015, elle reçoit plusieurs formations et certifications en tant que Chef cabine à travers plusieurs compagnies aériennes de renoms comme TUMAI AIR TCHAD, BENIN GOLF AIR, WESTAIR BENIN… et sur le Boeing727-200 de la République du Bénin.

Zoubératou SAKA est aussi Chef d’Entreprise. Elle créé en 2011 sa société de transport et logistique O-CHARM et Fils SARL avec laquelle elle se montre très active sur le territoire béninois. En 2013 elle décide d’élargir ses activités en se lançant dans la restauration et le service traiteur avec son restaurant O-BINGO dont la saveur des plats est très appréciée de sa clientèle.

Femme forte, femme battante, femme de paix et surtout femme doté d’un grand cœur elle a souvent été aux chevets des plus démunis à travers diverses œuvres caritatives notamment des dons à l’orphelinat REMAR successivement en décembre 2012, 2013, 2014 et 2015. En accointance avec l’ONG ED (Epanouissement et Développement), elle a aussi été au secours des malades de l’hôpital de zone de calavi en juin 2012 pour des dons. Les mêmes actions ont été effectuées par Zoubératou SAKA à l’hôpital de la mère et de l’enfant le 8 mars 2016.
C’est ce qui justifie aisément le trophée du mérite social lui a été décerné en 2014 par le Bureau des Etudiants (BUE) de l’ENAM. Ambassadrice de la 3ième promotion du MIRD 2014-2015, elle a aussi parrainé plusieurs œuvres artistiques et a également été promotrice et marraine des élèves cuisiniers et restaurateurs du Collège ‘’La Pause ‘’ de 2011 à 2016.

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *