Patrice TALON au NIGER: Le corridor Bénin-Niger et la construction du chemin de fer Cotonou-Niamey au menu

Séance de travail entre la délégation du Bénin conduite par Patrice Talon et la partie nigérienne conduite par Mahamadou Issoufou

 

Le Chef de l’État, Patrice Talon, a effectué, ce vendredi 6 avril, une escale technique suivie d’une séance de travail à Niamey au Niger. Il a été reçu par le président Nigérien, Mahamadou Issoufou.

Au menu de leurs échanges, plusieurs questions d’intérêt commun aux deux pays voisins dont la construction du chemin de fer Benin-Niger désormais confié aux Chinois et les questions économiques liées à l’utilisation du corridor Bénin-Niger.
Faisant le pont à la presse, le President Nigérien a fait savoir qu’il s’était agi de « trouver les solutions qu’il faut envisager pour accélérer ce projet de la boucle ferroviaire, qui est vraiment un projet structurant pour l’économie des deux pays ».

Selon le site de la Présidence du Niger, la situation des ressortissants des deux pays de part et d’autre des frontières a également été au cœur de cette séance de travail. L’objectif recherché étant de « créer les conditions d’un bon séjour des Nigériens au Bénin et des Béninois au Niger », a expliqué le Chef de l’État nigérien.

Le Chef de l’État, Patrice Talon, a quant à lui réaffirmé la volonté des deux pays à faire aboutir le projet du chemin de fer grâce à des financements concessionnels, en se tournant notamment vers la Chine, en ce que cette grande puissance mondiale « est aujourd’hui un partenaire économique important pour l’Afrique », notant que cette dernière a décidé de mettre plus de 60 milliards de dollars d’aide au développement en faveur des pays africains. Pour Patrice Talon, c’est au regard de « la dynamique que nous voulons donner à ce projet ferroviaire, que nous avons opté de nous tourner vers la coopération chinoise », appelant les partenaires privés actuels du projet, « qui n’ont pas démérité », à se retirer à l’amiable précise le site officiel de la présidence nigérienne.
Par ailleurs, d’autres points étaient au menu des échanges dont l’engagement du Bénin et du Niger dans le processus d’intégration aussi bien au sein de la CEDEAO que dans les autres organisations sous régionales et régionales. La question de la Zone de Libre Échange Continentale de l’Afrique (ZLECA) a aussi été abordé par les deux chefs d’États sans oublier les questions sécuritaires liées à la Force Mixte Multinationale de la CBLT qui opère contre Boko Haram.

About Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *