Nouveau code pénal au Bénin : Les marches et manifestations publiques encadrées

Il ne sera plus possible d’organiser des marches, attroupements et manifestations publiques sans un minimum de contrôle en République du Bénin.

Le nouveau code pénal adopté ce mardi matin renseigne sur la manière dont cela devra désormais se faire. En effet, il est désormais interdit sur la voie publique ou dans un lieu public, tout attroupement armé, tout attroupement non armé non autorisé qui pourrait troubler la tranquillité publique.

C’est une innovation du code pénal prévue à l’article 238, qui dispose que l’attroupement est armé si l’un des individus qui le compose est porteur d’une arme apparente ou si plus plusieurs d’entre eux sont porteurs d’armes cachées ou d’objets quelconques apparents ou cachés, ayant servi d‘armes ou apportés en vue de servir d’arme.

Ainsi, un contrôle rigoureux devra se faire en amont et aucune marche ou manifestation publique ne pourra avoir lieu sans une autorisation en bonne et due forme. Les syndicalistes et autres partis politiques qui envahissent les rues auront donc fort à faire car les contrevenants à l’une ou l’autre de cette disposition sont passibles de lourdes peines allant de deux mois jusqu’à 5 ans d’emprisonnement ferme avec possibilité d’interdiction de séjour au Bénin.

Le nouveau code pénal est en attente de promulgation par le chef de l’État.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *