Non-participation du PRD aux législatives d’avril 2019 : Adrien Houngbédji appelle ses militants à « ne pas chercher à savoir »

Il aura fallu attendre l’Université de vacances du Parti du Renouveau Démocratique pour que le leader charismatique des Tchoco-Tchoco se prononce sur la non-participation de son parti aux législatives d’avril 2019.

« Je sais qu’en venant ici ce midi, vous cherchez à savoir pourquoi votre parti, le PRD, a été exclu des élections. Le plus ancien parti du renouveau démocratique de notre Pays ; Le seul parti qui a participé à toutes les compétitions électorales depuis 30 ans ; le parti qui peut se targuer d’être le plus représentatif lorsqu’on regarde le nombre cumulé de ses élus, députés, maires, conseillers ; le parti qui a toujours prôné et pratiqué le consensus et la non-violence » a dit, dans son discours, Me Adrien Houngbédji.

Pour toute réponse, il lance « Ne cherchons pas à savoir. Ne cherchons pas à parler. A vouloir le faire, à vouloir parler, nous risquons de réveiller les vieilles querelles. Ce n’est pas nécessaire. Ce qui s’est passé appartient au passé. Mettons-le sur le compte des erreurs humaines d’appréciation, sur le compte des malentendus ».

Selon lui, c’est le moment de ‘’ fermer une page ; pour en écrire une autre. La nouvelle page, c’est la page des prochaines élections locales, municipales et communales.’’

Sans plus de raisons, Adrien Houngbédji appelle ses militants à se préparer pour les prochaines élections locales, municipales et communales. « Nous irons, car nous sommes légalement constitués et reconnus. Nous avons obtenu notre récépissé provisoire et notre certificat de conformité ; Le PRD est debout ; plus grand, plus haut, plus fort. »

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *