Modernisation de l’administration parlementaire : Les 7 réformes majeures engagées par Louis Vlavonou

Le Président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, à l’occasion de l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2019 est revenu sur les réformes qu’il a engagées pour mettre l’administration parlementaire aux pas.

“Ayant fait le constat à ma prise de service d’avoir hérité d’une administration dont la gestion administrative, financière et sociale était peu orthodoxe, je me devais d’entreprendre quelques actions réformatrices’ a-t-il dit en énumérant la montée des couleurs tous les lundis à 7h45mn dans le but de réunir tout le personnel civil et militaire autour de notre emblème national pour dynamiser l’esprit civique, l’esprit de corps, la fraternité et l’amour du prochain et de permettre au Président de l’Assemblée Nationale de communier avec les différentes catégories socio-professionnelles et surtout les Agents d’exécution et d’encadrement qui n’ont pas souvent l’opportunité d’échanger avec le n°1 de l’institution dans son bureau.

Louis Vlavonou a également expliqué avoir hérité d’une administration sans respect des normes administratives où des cadres supérieurs servaient sous les ordres des cadres subalternes. “Cette situation avait pour conséquence la démotivation et l’apathie au niveau des cadres de conception. J’ai pris la décision de remettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Et cerise sur le gâteau, est que depuis bientôt trente ans, j’ai pour une première fois à l’ère du renouveau démocratique nommé un Agent Permanent de l’Assemblée (APA) à la plus haute fonction de l’Administration parlementaire.”

LIRE AUSSI :

Ouverture de la deuxième session budgétaire 2019 : Le Discours de Louis Vlavonou

La lutte contre la paresse, le retard et l’absentéisme est la troisième réforme majeure enclenchée par Louis Vlavonou. A l’en croire, “quelques contrôles inopinés effectués ont révélé une absence récurrente dans les bureaux. Un exercice qui a permis aux questeurs de rationaliser l’attribution des primes et indemnités au niveau de l’Assemblée Nationale.” De sorte que seuls bénéficient des indemnités de session ceux qui sont effectivement présents à leurs postes.

Le quatrième point est relatif à “la résiliation des contrats de dix agents toutes catégories confondues recrutés en 2019 pendant que des arriérés d’émoluments couvaient la grogne du personnel”.

La résiliation du contrat du Médecin conseil dont le cahier de charges ne l’obligeait qu’à quatre (04) heures de présence au poste par semaine, ainsi que la résiliation du contrat de l’Expert en Assurance dont le cahier de charges ne l’obligeait également qu’à quatre (04) heures de présence au poste par semaine ont également été des mesures prises pour rationaliser les dépenses de l’Assemblée nationale.

Enfin, la rationalisation de l’effectif des délégations conviées à se rendre en mission à l’étranger, réduisant celles-ci aux missions statutaires aux fins de gérer aux mieux les ressources publiques fait également partie des réformes fortes engagées par le Président de l’Assemblée nationale.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019

A propos Frejus SASSE

Rédacteur en chef / Vidéo - Journaliste / Blogger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com