Mobilisation autour du Mouvement “Plus Sans Nous” : Uriel AGBEDJA invite les jeunes de Tohouè à s’affirmer pour prendre le pouvoir

Uriel Agbedja entretenant les jeunes de Tohouè (Sèmè-Podji) sur l’engagement politique

Le président du Mouvement Plus Sans Nous, était dimanche dernier à Tohouè dans la commune de Sèmè-Podji. Un déplacement hautement stratégique qui a permis au jeune leader politique Uriel Agbédja de sonner l’unité et la mobilisation des responsables locaux du mouvement autour de l’idéal de la jeunesse et des défis à relever pour s’affirmer et prendre le pouvoir.

Ils étaient environ une centaine de jeunes responsables du mouvement politique « Plus Sans Nous » à répondre à l’appel de leur président Uriel Agbédja ce dimanche 1er avril 2018 à Tohouè. Venus des 10 villages de l’arrondissement, ils se sont tous engagés à redoubler d’ardeur pour rallier tous les jeunes de leurs localités respectives à la cause du mouvement. Au cours de cette rencontre qui a très vite pris l’allure d’une séance de motivation et de développement personnel, Uriel Agbdja a adressé un message fort à l’endroit de toute la jeunesse béninoise en général et celle de Sèmè-Podji en particulier. Selon lui, les jeunes sont capables et disposent de tous les atouts pour être des élus locaux et communaux, des Chefs de Quartier et d’Arrondissement, des Maires députés et même plus. L’essentiel à ses dires, c’est que chaque jeune soit conscient de ses capacités, se fixe des objectifs, se concentre et travaille dure pour les atteindre.

Les jeunes de Tohouè écoutant religieusement leur leader politique, Uriel AGBEDJA

Ainsi, il a invité chaque jeune à se lever et prendre son destin en main étant donné que les jeunes constituent le plus grand grenier électoral dans toutes les communes du Bénin. « Il faut un engagement franc et commun de tous les jeunes afin de renverser la tendance et de rendre aussi ” autorités” les jeunes de la commune de Sèmè-Podji », a-t-il martelé. Un message d’unité, d’engagement, de détermination et de travail qui a reçu un écho favorable auprès des jeunes présents dans la salle. Ils se sont donc, par le biais de leur porte-parole, engagés à œuvrer pour mobiliser leurs amis, leurs camarades et mêmes leurs parents autour de la cause du mouvement politique Plus Sans Nous afin d’en faire la première force politique de l’arrondissement de Tohouè.
Dès le lendemain, le président du mouvement Plus Sans Nous a aussi marqué sa présence aux côtés des jeunes Ayakpamè dans l’arrondissement de Sèmè-Podji qui organisé une fête réjouissance pour célébrer dignement la fête de pâques. Un moment de partage et de fraternité qui a mobilisé des centaines de jeunes au carrefour Babahongbodji.

About Franck DANNOUME

Journaliste Multimédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *