Mise en service d’un point d’eau autonome : Mongnonhoui (Comè) desservi grâce à Direct-Aid Bénin

L’organisation internationale Kowétienne, Direct-Aid Bénin, continue de faire des heureux dans les contrées les plus reculées du Bénin, en leur donnant de l’eau potable. Un engagement de l’organisation qui cadre avec la vision du gouvernement de la rupture d’atteindre l’accès universel à l’eau potable d’ici 2021 au Bénin. Et ce samedi, c’est le tour des populations de Mongnonhoui, dans l’arrondissement de Akodéha à Comè d’être comblées avec un point d’eau autonome.

L’infrastructure entièrement financée par l’Organisation internationale Direct-Aid et exécutée par une entreprise béninoise, est un point d’eau autonome alimenté par une installation photovoltaïque afin d’assurer la continuité du service. Elle est érigée en béton armé avec des tanks sous cuve. Le débit est de 4m³ l’heure.

Selon Radouane Boukhanfra, Représentant résident de Direct-Aid Bénin, la mise en service de ce point d’eau intervient à un moment où le monde vient tout juste de célébrer la Journée mondiale de l’Eau dont le thème ‘’Ne laisser personne de côté’’, traduit à suffisance la vision de l’organisation Direct-Aid. En effet, « A Direct-Aid, nous mettons l’homme au cœur de nos actions. C’est la raison même pour laquelle notre organisation porte fièrement son nom. Et d’ailleurs, il n’échappe à personne que notre raison d’être est d’aider les gouvernants africains à lutter contre le triangle de la terreur à savoir l’Ignorance, la Pauvreté et la Maladie. Et quand vous êtes dans cette dynamique, vous ne laissez vraiment personne de côté. »

Faisant le constat qu’au Bénin, les dernières statistiques officielles de juin 2017, révèlent que seulement deux personnes sur cinq ont accès à l’eau potable en milieu rural, le représentant résident a déduis qu’avec ces statistiques, c’est pratiquement près de 58% de la population rurale qui n’a pas accès à l’eau potable pour les besoins élémentaires. D’où le choix de la commune de Comè, qui n’est pas une zone urbaine. Il a manifesté sa joie de ne plus voir des femmes et des filles traînant des bassines ou des bidons jaunes sur la tête, à moto, à vélo ou sur chameau, parcourant de longs kilomètres à la recherche du liquide vital.

« Nous voulons travailler à ériger des points d’eau autonome le plus près que possible de nos frères et sœurs béninois qui nous ont donné la chance de les servir, de servir l’humanité » a conclu Radouane Boukhanfra avant d’inviter les populations à veiller sur le précieux cadeau.

La Directrice départementale des Affaires sociales du Mono et du Couffo, Laure Hortense DOTOU, a manifesté également sa joie de voir les populations de Mongnonhoui sortir du besoin et épargner de nombreuses maladies liées à l’eau.

Allant dans le même sens, Comlan Godoui, Directeur Départemental de l’Eau et des Mines du Mono et du Couffo, a remercié Direct-Aid Bénin qui accompagne le programme d’actions du gouvernement, qui traduit la volonté affichée du chef de l’État et de son gouvernement de renforcer les services sociaux notamment l’accès à l’eau potable pour tous.

Pour le Maire de Comè, le taux de couverture en eau potable est de 42% dans le département du Mono. Et avec cette infrastructure, le taux va bientôt augmenter et passer à 45% voire 100%. « Vous mettez fin ainsi à des souffrances énormes de nos populations. C’est des distances incroyables que nos populations parcourent pour s’approvisionner en eau. On voudrait que vous soyez à nos côtés jour et nuit. Il n’y a pas que l’eau. Il y a aussi le l’éclairage public, l’éducation. Aidez-nous à régler nos problèmes sociaux » a-t-il plaidé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici