MASA 2018 : Yacouba Konaté fait le point à mi-parcours

Le Directeur du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA), Yacouba Konaté, était face à la presse ce mercredi 14 mars dans la salle Christian Lattier du palais de la culture. Occasion pour expliquer la nouvelle orientation du MASA et faire le point du déroulement de ce marché qui a démarré depuis samedi dernier.

Deux points majeurs au menu de cette rencontre. La première c’est la nouvelle dénomination du MASA qui n’est plus le Marché des Arts du Spectacle Africain mais désormais Marché des arts du spectacle d’Abidjan. Pourquoi cette dénomination, le professeur Yacouba Konaté explique que cela est la conséquence d’une réforme majeure opérée de concert avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à travers sa direction ”Langue Française, Culture et Diversités” qui est un partenaire privilégié. L’Objectif de cette réforme est de faire d’Abidjan, la vitrine du MASA et par ricochet le centre névralgique de la circulation des artistes, de leurs créations et surtout de leur expression plurielle.

L’autre point abordé est la décision de faire payer certains spectacles aux non-festivaliers. En effet, pour Pr Yacouba Konaté, le peu ‘’d’engouement’’ du public est imputable en partie ‘’au fait que nous avons beaucoup communiqué sur le caractère payant des spectacles alors que ce n’est vraiment pas cher’’. Mais il explique que cet état de chose s’explique par la volonté de donner du prix aux spectacles ”car on donne plus de valeur à ce qu’on paye”, précise-t-il. Mais le professeur Yacouba Konaté précise que ”les scènes restent libres d’accès dans les quartiers”.

Le MASA se poursuit à Abidjan jusqu’au Samedi 17 mars avec la cérémonie de remise du Prix  du jeune technicien ”Ismaël DIABY”. Un prix institué par l’Organisation Internationale de la Francophonie qui offre une dotation et une formation dans un institut spécialisé afin de se perfectionner.

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous a notre newsletter