Malgré la levée du mot d’ordre de grève par certains syndicats : Les écoles toujours vides

Trois centrales syndicales ont levé ce lundi leur motion de grève. Pourtant le mouvement de grève perdure dans les écoles publiques. Constat.

9h, au Collège d’Enseignement Générale de Vèdoko ce mercredi 11 avril. La cours de l’école est presque vide. Pareil pour les salles de classes. Quelques élèves se promènent, sac au dos et d’autres étudient en groupe. Les enseignants ne sont pas présents à leurs postes. Pourtant la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (Csa-Bénin), la Confédération Générale des Travailleurs du Bénin (Cgtb) et la Confédération des syndicats unis du Bénin (Csub) ont levé leur motion de grève, se désolidarisant de la poursuite de la grève. Le Directeur du Collège réaffirme l’absence au poste des professeurs. Selon Sessou Justin, « quelques élèves viennent ainsi que quelques professeurs mais majoritairement ils ne font pas cours. C’est vrai que je m’attendais à ce que les cours reprennent avec la levée du mot d’ordre, mais grande a été ma surprise, ce matin, de constater que les Agents Contractuels de l’Etat et les Agents Permanents de l’Etat n’ont pas repris ».  Il dit ne pas savoir ce qui explique cet état de chose.

Au Collège d’Enseignement Générale de Zogbo, le constat est pareil. Il n’y a que trois professeurs présents au poste. L’ambiance ne présage pas de la reprise effective des cours. « Aujourd’hui, personne n’a fait cours. Nous étions en classe comme d’habitude mais notre professeur n’est pas venu » explique un élève. Comme ses camarades, c’est quartier libre. Pour un autre élève « on ne fait pas cours. Actuellement nos professeurs font la grève. C’est pour cela que nous sommes au dehors à nous balader ».

Pour d’autres élèves, il faut profiter de ce temps libre pour se mettre à jour. C’est le cas d’un groupe d’élèves en classe de terminale A2. Ils sont à une séance de révision. « Si vous nous voyez ici, c’est pour nous exercer. On fait souvent des exercices de Maths ou de SVT »  développe une élève qui poursuit en disant « on vient à l’école les lundis et on fait cours. Mais le reste de la semaine, on ne fait plus cours et on revient le lundi suivant. Donc nous, on met notre temps à profit pour réviser les autres jours ».

Ainsi, la levée du mot d’ordre lancé par la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (Csa-Bénin), la Confédération Générale des Travailleurs du Bénin (Cgtb) et la Confédération des syndicats unis du Bénin (Csub) ne semble pas être suivi.  Le mot d’ordre de grève est donc toujours en cours comme suggéré par l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb), la Confédération Syndicale des travailleurs du Benin (Cstb) et la Confédération des Organisations Syndicales Indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin).

A propos Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous a notre newsletter