Lutte contre le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent : Le Bénin se dote d’une loi

Les députés ont procédé ce lundi 11 juin au vote de la loi 2018-17 portant lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en République du Bénin.

Cette loi votée à l’unanimité des députés présents et représentés vise à combattre les menaces contre la vie humaine et l’intégrité des personnes, ainsi que les activités de blanchiment d’argent qui peuvent détruire la stabilité et l’intégrité des systèmes financiers au Bénin et donne aux juges les moyens légaux et législatifs qu’il faut pour réprimer.

Composée de 165 articles répartis en sept titres, l ’élaboration et l’adoption de cette loi découlent des faiblesses notées jusqu’ici dans la mise en œuvre des textes en la matière. Ceux-ci ne permettant plus une lutte efficace surtout au regard des nouvelles techniques et procédés mis au point par les réseaux mafieux et terroristes et à l’ampleur des effets mondiaux de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

LIRE AUSSI :

Passation de service au GIABA : Kimelabalou ABA s’installe

Avec le vote de cette loi, tout individu devra pouvoir justifier de façon claire sa fortune et ses biens. Aussi, la loi met un accent particulier sur le contrôle rigoureux des transactions bancaires et des opérations de paiement par la monnaie électronique.

Aussi, avec le vote de cette loi, le Bénin vient de se mettre au même niveau que les sept autres pays de l’UEMOA qui ont déjà procédé à la mise en conformité de leur arsenal juridique face à ce fléau. Une loi qui vient à point nommée puisque le Bénin recevra en février 2019, des experts du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment de capitaux en Afrique de l’Ouest (Giaba) dans le cadre d’une évaluation mutuelle. Toutes choses bénéfiques pour le Bénin qui pourra se rendre davantage crédible auprès des services financiers internationaux.

Votre publicité ici? Tel:(+229) 60 88 91 28 / 97 76 27 37, redaction@leleaderinfobenin.net
Article précédentCAP 2018: 3956 candidats composent dans 17 filières
Article suivantAffaire Malversations à la Soneb : David Babalola condamné à 3 ans de prison ferme
Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici