Lutte contre le Cancer 2022 : La Fondation Merck offre une formation à 90 oncologues de 25 pays

Ecoutez le post

La Fondation Merck et les Premières Dames Africaines célèbrent la Journée Mondiale de lutte contre le Cancer 2022 en offrant une formation à 90 oncologues de 25 pays.

La Fondation Merck célèbre la Journée Mondiale de lutte contre le Cancer avec les Premières Dames Africaines et les Ministères de la Santé en renforçant les capacités de prise en charge du cancer et en augmentant le nombre limité d’oncologues dans leurs pays. Elle offre une bourse d’un, deux et trois ans, un diplôme et un master dans les spécialités en oncologie pour 90 médecins africains de 25 pays.

La Fondation Merck entre dans l’histoire de l’Afrique en formant les premiers oncologues et équipes de soins oncologiques africains dans des pays tels que la Gambie, la Sierra Leone, le Burundi, le Libéria, la Guinée Conakry, la République Centrafricaine, le Tchad, le Burundi, le Malawi, le Niger, la Namibie, le Zimbabwe et plus encore.

La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, célèbre la « Journée Mondiale du Cancer 2022 » sur le thème « Combler l’écart de soins » avec les Premières Dames Africaines dans le cadre de leur Programme d’Accès aux Soins du Cancer pour bâtir les capacités de soins contre le cancer dans le but d’augmenter le nombre limité d’oncologues et de développer les premières équipes multidisciplinaires de soins oncologiques à travers le continent.

Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation, Africaine la Plus Influente (2019, 2020 et 2021) a soulignée : « Nous, à la Fondation Merck, avec les Premières Dames Africaines, marquons chaque jour la Journée Mondiale du Cancer, d’une manière très spéciale et unique. C’est-à-dire en transformant et en faisant progresser les soins contre le cancer en Afrique en renforçant les capacités professionnelles et en améliorant l’accès à des soins de qualité et équitables contre le cancer sur le continent. Ensemble, nous écrivons l’histoire en offrant cette importante formation aux premiers oncologues et/ou à la première équipe de soins oncologiques dans de nombreux pays d’Afrique ».

Malgré l’augmentation des taux d’incidence et de mortalité en Afrique, le cancer n’a reçu qu’une faible priorité dans le domaine de la recherche et des services de santé. On estime que d’ici 2030, il y aura une augmentation de 70 % des nouveaux cas de cancer en raison de la croissance et du vieillissement de la population.

« Je suis fière que la Fondation Merck ait réussi à augmenter le nombre limité d’oncologues en Afrique en offrant une formation spécialisée en oncologie à plus de 90 jeunes médecins de 25 pays africains », a ajoutée le Dr. Rasha Kelej

Lancé en 2016, le Programme d’Accès aux Soins du Cancer de la Fondation Merck offre des bourses, des diplômes et des masters d’un, deux et trois ans à des médecins africains de 25 pays africains. La formation clinique est dispensée en Inde, en Égypte et au Kenya. De plus, la Fondation Merck a également récemment commencé à offrir des bourses d’études pour un Diplôme Post-Universitaire en ligne de 2 ans en cancérologie et oncologie clinique de l’une des universités réputées du Royaume-Uni.

« Nous nous efforçons de former des équipes de soins oncologiques multidisciplinaires dans de nombreux pays en offrant une formation en oncologie médicale, oncologie chirurgicale, oncologie pédiatrique, oncologie gynécologique, radio-oncologie, soins infirmiers en oncologie, oncopathologie et formation de technicien en radiologie. Nous sommes fiers d’entrer dans l’histoire de l’Afrique en formant les premiers oncologues et les premières équipes de soins contre le cancer dans de nombreux pays tels que ; Gambie, Sierra Leone, Burundi, Libéria, Guinée Conakry, République Centrafricaine, Tchad et Niger. La Fondation Merck s’est engagée à conduire l’Afrique vers un avenir meilleur en transformant le paysage des soins contre le cancer sur le continent », a expliqué la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej.

La Première Dame de Gambie, S.E. Mme FATOUMATTA BAH-BARROW a soulignée : « La Fondation Merck forme les tout premiers oncologues de notre pays. Avoir nos propres spécialistes du cancer est très important pour nous et cela a changé le secteur des soins contre le cancer dans le pays. J’apprécie les efforts de la Fondation Merck et apprécions profondément notre partenariat avec eux ».

La Fondation Merck, par le biais de son Programme d’Accès aux Soins du Cancer de la Fondation Merck, a jusqu’à présent dispensé une formation à 90 oncologues de 25 pays qui sont : le Botswana, le Burundi, le Cameroun, la RCA, le Tchad, la RDC, l’Éthiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Kenya, le Lesotho et le Libéria. , Malawi, Maurice, Namibie, Niger, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie, Ouganda et Zambie.

À propos de Merck Foundation

Merck Foundation, créée en 2017, est la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne. Elle vise à améliorer la santé et le bien-être des personnes et de faire progresser leur vie grâce à la science et la technologie. Nos efforts sont principalement centrés sur l’amélioration de l’accès aux solutions de soins de santé innovants dans les communautés mal desservies, le renforcement des capacités de recherche scientifique et de santé et l’autonomisation des personnes dans les STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques), en mettent l’accent sur les femmes et les jeunes.

Source : Merck Foundation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici