Loth Houenou : Les raisons de sa « rapide » libération


L’information a été rendue publique, ce mercredi, par le Procureur de la République près le Tribunal de Cotonou, Mario Metonou, au détour de sa présentation sur l’arsenal juridique contre les infox lors du Forum de concertation sur les enjeux des infox en période électorale.

Loth Houénou a été libéré le mardi 17 décembre 2019. Selon le Procureur, « la peine de Loth Houénou a été revue en appel ».
En effet, après sa condamnation, le président du PVR a contesté la décision de rendue. L’affaire a été portée devant la Cour d’appel qui a décidé d’écourter sa peine en prononçant sa libération le mardi 17 décembre 2019.

LIRE AUSSI :

https://leleaderinfobenin.net/derniere-minute-loth-houenou-libre-de-ses-mouvements/une/

Pour rappel, Louis Houénou avait été condamné le 16 octobre 2018 à 2 ans de prison ferme et à 30 millions de dommages et intérêts à payer à l’homme d’affaires, Sébastien Ajavon. Les faits à lui reprochés sont entre autre le publication de fausses nouvelles et d’injures à caractère racial. A sa charge, le tribunal avait requis comme charge « Incitation à la haine, d’injures, d’appel à la rébellion ».

 

Le président du PVR aurait séjourné durant environ 1 an et 2 mois à la Prison Civile de cotonou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici