Lancement du projet Cité.bj : Luc ATROKPO et l’AFD œuvrent pour l’amélioration de la qualité des services publics de base

Le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), Luc Sètondji ATROKPO a procédé le vendredi 19 octobre 2018 à Cotonou, au lancement officiel du projet Civic Tech (CiTé.bj).

Initié par l’ANCB en partenariat avec le Centre International de Développement et de Recherche (CIDR) et financé par l’Agence Française de Développement (AFD), le projet a pour objectif, d’influer sur la qualité des services publics rendus par les communes, afin qu’ils répondent mieux aux besoins et aux attentes des populations, notamment les femmes et les jeunes, exclus du dialogue politique communal. Une occasion pour suivre et évaluer la mise en œuvre des Plans de Développement Communaux (PDC).

Au total, quatre communes à savoir Avrankou, Banikoara, Bohicon et Toffo sont retenues pour bénéficier durant les trois prochaines années de ce projet novateur et innovant qui ambitionne de renforcer l’implication des citoyens dans le choix des options fondamentales de développement. Autrement dit, les populations à la base doivent être associées à la définition des politiques publiques locales ainsi qu’à leur mise en œuvre. Un idéal qui jusqu’à présent, est loin d’être atteint. C’est donc pour briser les barrières et lever les goulots d’étranglement qui entravent la participation des citoyens aux débats concernant le développement de leur commune que l’ANCB a initié le Projet de Promotion de la Civic-Tech pour une démocratie locale participative (CiTé.bj) dont les activités préparatoires ont démarré depuis mars dernier.

L’une des particularités de ce projet est qu’en plus de faire la part belle à l’approche participative en associant tous les citoyens sans distinction aucune, il promeut un espace collaboratif de partage et d’échanges entre différentes institutions, publiques et non étatiques. En effet, selon Stanislas HOUNKANLIN,  Chef projet CiTé.bj, en dehors des communes bénéficiaires et de leurs populations, l’ANCB travaille dans la mise en œuvre de ce projet, avec des structures numériques qui sont pour la plupart, des associations de jeunes informaticiens ou bloggeurs béninois. C’est à ces structures numériques qu’incombe la responsabilité de mettre à la disposition des communes, les applications numériques qui seront réalisées en tenant compte de la spécificité et des réalités géographiques de chacune d’elles.

Dans son mot introductif, le représentant du CIDR, Hervé STERKERS a démontré l’atout que représente le numérique pour la participation citoyenne étant donné que les smart phones et les réseaux sociaux ont envahi aujourd’hui tous les aspects de la vie. Abondant dans le même sens, Antoine BUGE, représentant l’AFD a mis l’accent sur les avantages de ce projet dont notamment la prise en compte du genre. De son côté, le représentant du ministre de l’économie numérique et de la communication Séraphin LOUSSIN a rappelé les projets prévus par le gouvernement dans le PAG pour le développement du secteur du numérique avant de rassurer l’ANCB du soutien et de l’accompagnement de l’exécutif dans la mise en œuvre du projet.

Procédant au lancement officiel du projet, le président de l’Association Nationale des Communes du Bénin a exprimé la reconnaissance et les gratitudes de l’ANCB à tous les partenaires qui l’accompagnent depuis le début du processus. Il s’agit de l’AFD, le CIDR et les Structures numériques. Le Maire Luc ATROKPO a ensuite rappelé la mission du projet qui est « d’encourager les citoyens locaux à utiliser des moyens numériques pour le suivi des actions de développement initiées par les autorités locales ». Et pour ce faire, l’ANCB envisage de mettre les différents acteurs en compétitions. « Dans le but de créer une dynamique productive autour de la participation citoyenne avec des moyens numériques, nous comptons mettre en compétition d’une part les communes pour récompenser les meilleures initiatives locales, et d’autre part les informaticiens pour la réalisation d’applications répondant aux besoins des communes en termes de gouvernance locale mais aussi d’interaction avec les citoyens à la base », a annoncé le président de l’ANCB, le maire Luc Sètondji ATROKPO avant de souhaiter plein succès au projet Cité.bj.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *