Journée mondiale de la population : Vers la réduction de la vulnérabilité en planification familiale

Ce mercredi 11 juillet, le Bénin célèbre la Journée mondiale de la population. Occasion pour impulser la réflexion sur les différents problèmes que posent la dynamique et l’état de la population et faire l’état des lieux de la planification familiale au Bénin.

Mis sous le thème « Planification familiale est un droit humain », cette journée est d’une importance capitale pour le Bénin, car selon le ministre d’Etat en charge du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, la planification familiale est l’ensemble des moyens concourant à la régulation des naissances et a pour but de réduire la mortalité maternelle et de permettre aux familles d’avoir des enfants quand elles veulent.

« Le Bénin a pris des dispositions aux plans institutionnel et opérationnel pour promouvoir la planification familiale comme droit de l’homme et contribuer au développement harmonieux de nos concitoyens » a précisé le ministre d’Etat.

D’après lui, le Programme d’action du gouvernement en son pilier 3 intitulé « Amélioration des conditions de vie des populations », à travers l’axe 6, a consacré d’importantes actions et projets à l’emploi des jeunes, l’autonomisation des femmes et la santé maternelle et infantile. Toutes choses qui témoignent de la détermination du gouvernement à œuvrer à la réduction de la vulnérabilité des populations face aux risques.

Le projet « Assurance pour le renforcement du capital humain » (Arch) est également une illustration de cette volonté. Néanmoins, « Notre pays continue, avec l’appui des partenaires, de consentir des efforts pour le renforcement des capacités de nos populations sur le concept de dividende démographique », note Abdoulaye Bio Tchané.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

About Ulvaeus BALOGOUN

Directeur de Publication / Journaliste Multi-média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *