Interdiction de vente illégale de faux médicaments : 30 août 2018, deadline pour tout vendeur

Ultimatum est désormais donné à tout vendeur de produits pharmaceutiques de délaisser son activité au risque de subir la rigueur de la loi.

Ainsi en a décidé le Parquet de Cotonou près le Tribunal de première instance de ladite juridiction qui demande à tous ceux qui exercent de façon illégale la profession de vendeur de produits pharmaceutiques de procéder sans délai au dépôt de leurs marchandises dans un arrondissement quelconque sur le territoire national. Cela au plus tard le 30 aout 2018.

La répression demarrera donc le 1er septembre et tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi qui va d’un emprisonnement 5 ans à une amende de 100 millions de FCFA.

 

[gview file= »https://leleaderinfobenin.net/wp-content/uploads/2018/08/New-Document2.pdf »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici