Yayi – Soglo : Talon n’a jamais tenu des propos outranciers

Ecoutez le post

Invité ce samedi sur la télévision nationale ORTB, le ministre de la communication et de la poste, Porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, s’est prononcé sur les grands sujets de l’actualité nationale, en occurrence sur la supposée menace du chef de l’Etat, Patrice Talon a l’endroit de ses prédécesseurs dans l’interview accordée au magazine panafricain, Jeune Afrique.

À en croire le porte-parole du gouvernement, Alain Orounla, il s’agit plutôt d’une invite de Patrice Talon à l’endroit de Boni Yayi et de Nicéphore Soglo, à agir avec beaucoup plus de modération dans les propos.

« On ne peut nullement lorsqu’on est de bonne foi, voir les choses dans ce sens, lorsqu’on sait que depuis 4 ans et demi que le Président Patrice Talon est à la tête de notre pays, il n’a jamais réagi à aucune provocation, il n’a jamais tenu des propos outranciers comme on a pu en connaitre par le passé » a expliqué Alain Orounla se désolant de l’interprétation faite des propos de Patrice Talon par certaines personnes.

A l’évidence, cette cabale inutile entretenue par certaines personnes tient lieu de leur volonté manifeste de faire croire que l’actuel chef d’Etat ne serait pas en de bons termes avec ses prédécesseurs afin de le vilipender auprès des populations. D’ailleurs, comment aurait-il pu en être autrement sachant que Patrice Talon fait l’unanimité à travers la mise en œuvre du PAG qui change le visage du Bénin et que tous les anciens présidents réunis n’ont pas pu atteindre cet objectif depuis bientôt 30 ans. Créer un conflit apparaît alors comme la panacée la plus facile à adopter pur tenir l’image du régime.

Et pourtant, c’est sous le régime de la rupture que des anciens chefs d’Etat se sont permis d’appeler à l’insurrection, à ternir l’image de marque de l’institution qu’incarne un Président de la République en affrontant en plein marché Dantokpa, des agents de sécurité. D’aucuns se sont illustrés par des propos très peu courtois à l’endroit de l’institution alors que cette charge est non seulement d’essence divine mais relève d’un plébiscite national. Comment donc comprendre que des gens qui ont eu la chance de diriger ce pays pendant des années nourrissent autant de rancœurs contre leur successeur parce qu’il pose des actions fortes en faveur du développement ?

Heureusement, le chef de l’Etat, selon les propos de Alain Orounla, est resté droit dans ses bottes en se refusant depuis 4 ans à s’abaisser en réagissant lorsqu’il est attaqué par des tiers personnes. « Il ne s’est jamais agi d’aucune manière d’invective comme d’autres en ont l’habitude. Il ne s’est agi d’aucune manière, de menace puisque je n’ai pas attendu le Président Patrice Talon une seule fois dire qu’il fera venir les siens pour régler des comptes » a ajouté le ministre Porte-parole pour montrer toute l’humilité qui caractérise le Président Patrice Talon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici