BENIN : Vers la création des organisations interprofessionnelles agricoles

Ecoutez le post
Gaston DOSSOUHOUI, Ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la Pêche

Le Conseil des ministres, en sa séance hebdomadaire a adopté et transmis et à l’assemblée nationale pour examen et vote le projet de loi portant conditions de création, mission, organisation et fonctionnement des organisations interprofessionnelles agricoles en République du Bénin.

Selon le Conseil des ministres, les enjeux associés à ce projet de loi sont relatifs à la gestion concertée des intérêts des différentes familles professionnelles, au financement des organisations interprofessionnelles agricoles et au rôle régulateur que devra jouer l’Etat. C’est pourquoi, le vote et l’entrée en vigueur de cette loi vont consacrer la gestion interprofessionnelle comme modèle d’organisation collective au sein des filières.

Il en découlera la possibilité de mieux prendre en charge la contribution à l’élaboration des politiques, la gestion des relations entre les organisations professionnelles, ainsi que la définition et la conduite d’actions collectives visant l’amélioration des performances des filières agricoles. Il s’agit notamment, d’assurer une meilleure organisation de la compétitivité, de la gestion des parts de marchés, de l’innovation, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

En effet, l’absence d’une loi sur les organisations interprofessionnelles agricoles constitue un frein à l’exploitation optimale des opportunités nées de la libéralisation et du désengagement de l’Etat des activités industrielles et commerciales. C’est à ce titre que le gouvernement Talon fait de judicieuses réformes dans le secteur et mise sur la diversification agricole dont l’un des ressorts pratiques est la création des Agences Territoriales de Développement Agricole (ATDA). Toutes choses qui entrent dans le cadre de l’engagement réitéré dans le Programme d’Actions du Gouvernement qui s’emploie à faire de l’agriculture, le principal levier de développement économique, de création de richesses et d’emplois.

Ainsi, le présent projet de loi sur la création des organisations interprofessionnelles agricoles vise donc à combler ce vide en offrant un cadre légal général et cohérent auxdites organisations afin de leur permettre de mener à bien leurs activités à travers leur reconnaissance par l’Etat.

La preuve que le Président Talon est en train de reconstituer le puzzle d’une bonne administration du secteur agricole surtout lorsque l’on met sur la table la création des ATDA, la mobilisation de financements, la politique de fourniture d’intrants spécifiques, l’organisation et le soutien à la recherche agricole.

Pour rappel, réuni en conseil hebdomadaire du conseil des ministres, le mercredi 10 avril 2019, le gouvernement a décidé de la création de la mise en place d’une agence nationale de mécanisation agricole. Une décision qui entre en droite ligne avec l’ambition du gouvernement de faire de l’agriculture le principal levier de développement économique et de garantie de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici