Tricherie lors du recrutement des auditeurs de justice : Les précisions de Alain Orounla

Ecoutez le post

Alors que nous annoncions que le concours de recrutement de 100 auditeurs de justice au profit du ministère de la Justice et de la Législation a été émaillé de cas de tricherie, le ministre porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a apporté des clarifications.

À en croire Alain Orounla, il s’agissait de deux cas de tricherie qui ont été épinglés, lors du concours du recrutement des auditeurs de justice. Deux candidates qui auraient fait usage de faux et d’actes de tricherie afin de parvenir à leurs fins. L’une a été surprise avec son téléphone entrain de recevoir les réponses aux questions posées dans les épreuves par son interlocuteur.
La seconde, quant à elle, a été surprise en flagrant délit de tricherie avec une antisèche, un document rédigé à l’avance afin de répondre correctement aux questions posées durant l’examen.

Selon le porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a laissé entendre que les deux candidates ont été interpellées et mis à la disposition de la Justice. Leurs co-accusés étant également vivement recherchés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici