Tricherie au concours de recrutement des magistrats : Garde à vue pour les mises en cause

Ecoutez le post

Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance de première Classe de Cotonou, Elonm Mario METONOU s’est prononcé ce mardi 15 décembre 2020 sur les manœuvres de tricherie orchestrées lors du concours de recrutement des magistrats du samedi dernier.

Selon le Procureur Elonm Mario METONOU, « alors que l’épreuve de procédure pénale se déroulait sans l’après-midi du samedi, deux candidates ont été surprises dans des manœuvres de tricherie. L’une a été vue en train de manipuler un téléphone portable par lequel elle correspondait avec une personne extérieure, l’autre avec des documents écrits en forme de brouillon qui n’étaient pas ceux fournis par le centre d’examen ».

À en croire le Procureur, le Parquet de Cotonou a ordonné l’ouverture d’une enquête qui a été confiée à la Brigade Économique et financière qui a été instruite aux fins d’interpeller et placer en garde à vue les mises en causes ainsi que leurs complices.

Ils encourent les peines prévues par les articles 754 à 757 du code pénal, soit 5ans d’emprisonnement et 5 millions d’amendes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici