Tournée présidentielle à Parakou : Les annonces fortes de Patrice Talon

Ecoutez le post

Parakou, la troisième étape de ce début de la tournée nationale des communes entreprise par le Président Patrice Talon a été riche en couleurs, en sons et en annonces. 

Le cortège du président, Patrice Talon, a été accueilli à l’entrée de la cité des Kobourou (Parakou), à la place Hubert Maga où une impressionnante foule en liesse l’attendait. La traditionnelle cavalerie n’est pas en reste. Un accueil triomphal qui a énormément ému le Président de la République.

Mais Parakou, ce n’est pas que cette liesse populaire. La séance de travail qui a suivi est pleine de révélations. Les autorités de la ville expriment leur fierté de recevoir le Président Patrice une deuxième fois, 4 ans jour pour jour après sa visite de début de mandat soit précisément le 11 novembre 2016. Parakou exprime son bonheur de conjuguer au passé les problèmes de pénurie d’eau potable, les coupures d’électricité et les difficultés de mobilité urbaines grâce aux actions du Président Patrice TALON et de son gouvernement. Les doléances n’ont tout de même pas manqué après ce tableau satisfaisant dressé par l’édile de la ville, Inoussa Chabi Zimé.

La surprise de Chef est que le Président Patrice TALON a choisi Parakou pour dire toute sa satisfaction et adresser ses félicitations au peuple béninois pour avoir consenti les sacrifices pour aboutir aux résultats que tout le monde salue aujourd’hui. « C’est grâce à l’effort de tout un chacun que nous pouvons construire une société où tout le monde pourra avoir ce qu’il faut, et c’est cet effort que vous faites et je vous en remercie ». Il avoue que cela n’a pas été facile mais qu’il a fait son devoir :  » Mon rôle a été de vous forcer la main, de nous obliger à changer, et nous y sommes arrivés » , a confessé le chantre de la rupture avec un brin d’humour. Mieux, une onde d’émotion emplit la salle lorsque le Chef de l’Etat demande au ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané de transmettre ses félicitations aux membres du gouvernement.

Mais comme à son habitude, Monsieur Patrice TALON n’est pas homme à se satisfaire du peu ou de ce qui est déjà réalisé et il l’avoue : « L’espoir que j’avais il y a un peu plus de 4 ans d’accomplir le miracle est encore intact » . Il poursuit donc avec les chantiers ouverts pour rompre avec le chômage des jeunes et favoriser le développement du Bénin. « Nous formons nos enfants pour le chômage avec des filières inutiles. Il faut former les enfants dans des filières qui peuvent leur permettre de s’employer dans 5 ou 10 ans. Nous avons bouclé le financement pour construire suffisamment  d’écoles techniques pour encadrer nos enfants. Le gouvernement a décidé de changer le modèle scolaire, de former les enfants dans des métiers qui vont leur permettre de devenir riche demain », a développé le Chef de l’Etat. Il ajoute les diligences déjà accomplies : « Nous sommes en train d’investir beaucoup d’argent pour envoyer des enseignants se faire former en France, au Canada dans des filières d’avenir pour revenir encadrer nos enfants dans ces établissements techniques ».

Parakou en cette soirée du jeudi 12 novembre 2020 est décidément un instant spécial. Le Président de la République ne cache pas son amertume par rapport aux événements liés aux législatives de 2019. Sans ambages, il souligne : « Nous avons connu quelques malheurs par le passé, mais c’est derrière nous. Ce qui s’est passé il y a 1 an a meurtri la communauté nationale. Je voudrais exprimer à l’endroit de chacun mes regrets les plus profonds. Peu importe qui a raison ou qui a tort. Ces bagarres ne ressemblent pas aux Béninois. Je ne souhaite pas que ça se répète ». Et pour en donner le gage et l’assurance de la décrispation aux intervenants qui souhaitent des élections inclusives, le Président de la République annonce : « Le ministre de l’intérieur fera tout ce qu’il faut pour que les Démocrates reçoivent leur récépissé. Nous allons faire tout ce qu’il faut pour que les grands partis politiques prennent part aux élections à venir » en saluant au passage la grandeur d’esprit du maire éphémère de Parakou, Aboubakar Yaya. Le Président Patrice TALON est allé plus loin en invitant les sages et notables de Parakou à oeuvrer à réconcilier son Prédécesseur et lui si les initiatives individuelles n’y parvenaient pas.

Malgré l’allure politique des préoccupations, les questions économiques n’ont pas été occultées. Du problème de la société Coteb à celui du port sec, le Président Patrice TALON a apporté des éclairages à l’assistance. 

En somme, des échanges qui montrent à nouveau que TALON aime Parakou qui le lui a bien rendu.

SOURCE : PRÉSIDENCE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici