Sèmè-Podji : Urgence de réhabiliter la filière canne à sucre

Ecoutez le post

La commune de Sèmè-Podji à l’instar de nombreuses autres, a reçu ce jeudi 14 janvier 2021, la prestigieuse visite du Chef de l’État, le président Patrice TALON dans le cadre de sa tournée de reddition de compte entamée depuis le 12 novembre 2020.

La fête était belle et magnifique. Les forces vives de la commune la plus stratégique du Bénin, sous la houlette du maire commune de Sèmè-Podji, Jonas GBENAMETO ont fait du mieux qu’ils ont pu, pour accueillir l’hôte de marque, selon les honneurs dus à son rang.

Indiscutables atouts et positionnement stratégique

Dans le cadre de la présentation des communes sillonnées par le Chef de l’Etat, la direction de communication de la présidence a produit un bel article présentant les atouts combien enviables de la commune. Oui, Sèmè-Podji est de loin la commune la plus stratégique du Bénin. Située entre les deux grandes villes du pays, Cotonou et Porto-Novo, Sèmè-Podji est aussi la principale porte d’entrée sur le plus grand marché de l’Afrique de l’Ouest, le Nigeria qui se trouve être en même temps la première économie du continent noir. Limitée au sud par l’océan Atlantique, la commune est quelque peu coincée entre plusieurs cours d’eaux. Ce qui en fait une ville très bien irriguée.

Des atouts peu profitables pour la commune

Peut-on dire que tous ces atouts profitent effectivement à la commune de Sèmè-Podji ? Ma réponse en tant que natif et résident à temps partiel de la commune est NON! On peut longuement épiloguer et même pinailler sur les causes probables et réelles d’une telle situation, mais je l’affirme d’emblée. Le but de la présente chronique n’est pas de les aborder.

La culture de la canne à sucre se meurt

Je voudrais appeler l’attention des autorités, des filles et fils de Sèmè-Podji sur un drame qui se joue sous nos yeux. En effet, pour illustrer les atouts de la commune, la direction de la communication de la présidence de la République a choisi la CANNE A SUCRE. Oui. Répétons-le. La production et la commercialisation de ce fruit aux vertus innombrables fait la renommée de la commune. Mais pour combien de temps encore ? Combien de temps nos valeureuses mamans peuvent-elles encore vivre de ce commerce si le produit devient de plus en plus rare ? N’ayons pas peur des mots. La vérité, c’est que Sèmè-Podji ne produit plus de canne à sucre. En tout cas plus suffisamment pour couvrir la demande. Les marécages et autres bas-fonds qui servaient autres fois de terre aux plantations de Canne à sucre ont, pour la plupart, disparu par enchantement. Du coup, le produit est devenu rare et difficile à avoir. Le mal est si profond qu’aujourd’hui, c’est le Couffo et d’autres régions du Bénin qui approvisionnent les vendeuses de la commune.

Une situation qui devrait faire réfléchir et autorités et citoyens afin que des mesures idoines soient prises au plus tôt pour sauver ce qui peut encore l’être. La réputation de terre de canne à sucre attribuée à la commune de Sèmè-Podji peut encore être réhabilitée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici