Sarah Toumani : La danse comme évidence

Date:

Sarah Toumani

Née et ayant grandi dans le sud de la France, Sarah Toumani se définit comme une exploratrice du mouvement, à la recherche de ses capacités et obsédée par ses rêves afin d’inspirer le monde à travers son art : la danse.

Chorégraphe et danseuse, Sarah Toumani, enfant de la diversité et du métissage, a toujours su que la danse était sa vocation. Bercée entre rythmes d’Afrique du Nord et musique classique, son destin bascule le jour où elle commence la danse classique, pour faire comme ses camarades. Elle avait 4 ans.

Pour Sarah, c’est une révélation. A tout juste 4 ans, elle enchaine entraînements, répétitions et représentations, consciente de ce qu’elle voulait déjà faire du reste de sa vie : « Je veux être danseuse professionnelle » clamait-elle fièrement.

Sarah Toumani, à ses débuts dans la danse

Les cours s’enchainent jusqu’à son adolescence où elle découvre le hip-hop, qu’elle pratique de façon irrégulière, juste pour s’amuser, en regardant des vidéos sur internet. Pas à l’aise à l’école et ne se sentant pas à sa place, Sarah et ses parents se mettent d’accord pour qu’elle intègre une école de danse professionnelle, à condition de finir le lycée et de réussir au Bac.

Un challenge qu’elle réussit avec brio. Ce qui lui permet de quitter le cocon familial pour intégrer la formation de danse professionnelle au Centre James Carles, danseur et chorégraphe de renommée mondiale. Pendant deux ans, elle se forme de façon intensive en danse classique, mais aussi en jazz et danse contemporaine. Elle suit des cours d’histoire de la danse, de maquillage de scène et participe à des stages intensifs avec des danseurs et chorégraphes internationaux invités par l’école. Elle se produit aussi sur scène plusieurs fois par an avec sa promotion, et pour présenter le travail du Directeur James Carles, en tournant dans le Sud de la France avec la pièce Le Boléro de Ravel.

Durance ce parcours élogieux en France, Sarah Toumani fait sensation en remportant le 1er prix de danse contemporaine au 17ième concours international des espoirs de la danse, et se qualifie même pour les quarts de finale du World Championship of Performing Arts.

Au cours de l’un de ses stages au centre de formation, Sarah Toumani fera la connaissance de Solomon Dumas, danseur principal pour la compagnie Alvin Ailey American Dance Theater.

Entre discipline, dévouement et envie d’apprendre, Sarah Toumani, prend des cours au jour le jour. Elle, qui ne rêve, désormais que d’une chose : s’envoler en Amérique et intégrer l’école officielle de la compagnie. « Car quand je danse je vis, je dénonce, je suis de tout mon être. La danse est ma plus grande force, et elle et moi, depuis le jour où j’ai été capable de mettre un pied devant l’autre, nous avons prévu de réaliser de grandes choses » écrit-elle sur sa page Facebook. 

Sarah réussit l’audition, déménage à New-York a tout juste 20 ans, puis en ressort Diplômée de l’école, et commence une carrière professionnelle aux Etats-Unis. Elle danse pour Miri Ben Ari, à l’ouverture de la Coupe du Monde junior de Football et intègre plusieurs compagnies de renoms.  Elle se qualifiera pour la finale de New York’s Got Talent et se voit même offrir une bourse pour une année de formation professionnelle en danse de rue et hip-hop.

Plus tard, en France, elle présente deux spectacles en solo, qui font sensation et salle comble. Sarah est alors reconnue pour sa créativité, sa capacité d’interprétation, et son sens du spectacle, qui seront salués et acclamés de tous.

« Je suis le capitaine de mon navire, co-maître de mon destin et avocat de ma confiance et de mon indépendance. Même si cela signifie que je dois être seule à bord. Je suis ambassadrice pour la poursuite de ses rêves et l’écoute attentive et sincère de son cœur. Quand on veut on peut et si le chemin n’existe pas alors on le crée. »

Fort de ce leitmotiv, Sarah Toumani nourrit aujourd’hui le rêve d’affiner et d’affirmer son univers. Avec de nouveaux contrats pour l’Amérique, son prochain objectif est d’obtenir son visa d’artiste, pour pouvoir continuer de vivre son rêve.

YouTube : https://www.youtube.com/user/SarahToumani/videos

Instagram : https://www.instagram.com/sarahtoumani/?hl=fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Partager l'article:

Inscrivez-vous

Populaire

En savoir plus...
Plus d'infos

Arts et culture : Marrakech accueille la 1ère édition du Festival du Livre Africain

Du 9 au 12 février prochain se tient au Maroc, la 1ère édition du Festival du Livre Africain de Marrakech (FLAM).

Composante 1 du Projet Swedd-Bénin : Quelques acteurs apprécient

Lors des travaux sur la composante 1 du Projet Swedd-Bénin, les différents participants, animateurs d'ONGs et responsable se prononcent

Revue des 3 sous-projets de la composante 1 du Projet Swedd-Bénin/ Zone Sud : Le chemin parcouru évalué

La composante 1 du projet SWEDD-Bénin a été évalué pour le compte de la zone sud, du mardi 31 janvier au Vendredi 3 février à Bohicon.

Actions sociales : ChildrenEduc-Bénin accueille de nouveaux membres

L’ONG ChildrenEduc-Bénin était samedi 04 février dernier en réunion pour faire le bilan de ses activités et accueillir de nouveaux membres.