Retrait du Bénin de la CADHP : Talon s’explique

Patrice Talon s’explique sur le retrait du Bénin du Protocole de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp)

Pour la première fois depuis le retrait du Bénin, en Avril dernier, de sa déclaration facultative d’acceptation de compétence de la Juridiction de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples en matière de requêtes individuelles et des Organisations non gouvernementales (CADHP), Patrice Talon s’explique.

Dans une interview exclusive accordée au magasine « Jeune Afrique », le chef de l’Etat, Patrice Talon explique que contrairement à ce qui a pu se dire, ce n’est pas parce que la CADHP a pris fait et cause pour Sébastien Ajavon qu’il a décidé de ne plus reconnaitre sa compétence.

Ce qui a motivé notre décision est la partialité dont la cour a fait preuve dans un conflit jugé au bénin, entre une banque française, la société générale et un groupe de promoteurs privés insolvables et incapables de rembourser un crédit de 15 milliards Fcfa.

Pour Patrice Talon, le fait que la CADHP ait interdit en février dernier, à la banque de réaliser sa garantie, en l’occurence un immeuble, afin de se rembourser a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.


Depuis quand une cour des droits de l’homme interfère-t-elle dans un conflit commercial ? QUELLE EST SA COMPétence en la matière ? s’est interrogé patrice talon

L’absence de réponse à ces questions qui octroient des droits inadmissibles à la CADHP et qui dressent le lit aux prédateurs est, pour Patrice Talon « le dérapage de trop ».

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici