Réforme sur l’administration territoriale et PAG 2 : L’ANCB s’engage aux cotés du gouvernement

Ecoutez le post

L’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) est en phase avec les réformes du gouvernement relative à la loi 2021-94 du 21 décembre 2021 portant code de l’administration territoriale en République du Bénin et les nouvelles orientations définies par le PAG 2 sur la gestion des collectivités territoriales.

C’était à travers un point de presse animée par le Président de l’ANCB, Luc S. Atrokpo que les maires des 77 communes du Bénin ont donné leur quitus pour la mise en oeuvre du PAG 2 et de la loi portant code de l’administration territoriale.

Mis sous le thème « Mise en œuvre du nouveau code de l’administration territoriale et PAG2 », cette rencontre avec les médias a été l’occasion pour le Président Luc Setondji Atrokpo, président de l’ANCB de faire en premier lieu le point des échanges tenus entre quelques responsables de l’association et le Chef de l’état, donner la position de l’ANCB sur les réformes du code de l’administration territoriale puis d’apprécier le Programme d’Action du Gouvernement 2021-2026.

Des échanges entre le chef du gouvernement et la délégation de l’ANCB le 04 janvier 2022, il ressort que le Bénin dispose désormais de trois catégories de commune. Les communes à statut particulier à savoir Cotonou, Porto-Novo, Abomey-calavi et Parakou, les communes à statut intermédiaire qui sont au nombre de 19 et les communes ordinaires qui sont 54 au total. Aussi, le gouvernement envisage-t-il de doter les communes de personnels qualifiés et adaptés à ses besoins et de veiller ç la mise en oeuvre de la nouvelle charpente organisationnelle qui stipule en son article 52 que « la commune dispose d’organe politique et d’un organe administratif et technique. Le conseil communal et le conseil de supervision sont les organes politiques. Le secrétariat exécutif est l’organe administratif et technique de la commune. » Des réformes qui, selon le Président de l’ANCB, visent à améliorer la qualité des administrations des communes et à les dépolitiser.

La réforme la plus émouvante est celle de l’instauration d’une rémunération aux acteurs Communaux. « Désormais les maires, les adjoints au maire, les présidents des commissions permanentes, les chefs d’arrondissement, les conseillers municipaux et communaux ainsi que les chefs de quartier de village où de ville bénéficieront d’une rémunération dont le montant varie en fonction de la commune » a faire savoir Luc Setondji Atrokpo. À cela, s’ajoute la mise à la disposition des maires des véhicules de fonction.

À travers le PAG 2, le gouvernement entend moderniser la décentralisation selon les propos du maire de la commune de Cotonou. Pour ce faire, le gouvernement vise à créer un fond d’investissement en remplacement à la Fadec qui sera doté de ressources subséquentes à la réalisation d’infrastructures d’envergure dans l’ensemble des communes du Bénin. Toujours dans le PAG, il ressort que le gouvernement veut construire et équiper les 12 cités administratives et départementales.

Honoré d’avoir été intimement associé à chaque étape du processus, l’ANCB et les maires remercient le gouvernement et réitèrent leurs engagements.« Nous saisissons cette occasion pour réitérer notre disponibilité, notre engagement à accompagner le gouvernement et son chef pour la bonne marche des idéaux qu’il porte dans notre pays » a laissé entendre le président de l’ANCB.

Il faut noter que le recrutement du personnel des communes sera lancé incessamment par l’ANCB avec l’appui du ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici