Production et distribution d’eau potable en milieu rural : Les contrats de mise en affermage du service public approuvé

Ecoutez le post

Le conseil des ministres de ce mercredi 8 juin 2022 a procédé à l’approbation des contrats de partenariat public-privé pour la mise en affermage du service public de production, de transport et de distribution d’eau potable en milieu rural, et de l’exécution des travaux connexes.

C’est après que ces différents contrats aient fait l’objet de validation par la Cellule d’appui au partenariat public-privé que le conseil des ministres s’est prononcé en faveur de l’approbation des contrats de partenariat public-privé pour la mise en affermage du service public de production, de transport et de distribution d’eau potable en milieu rural, et de l’exécution des travaux connexes.

Ainsi, le cahier de charges des opérateurs régionaux que sont les fermiers, fixe les conditions d’exploitation technique, administrative, commerciale et financière des systèmes d’approvisionnement en eau potable concernés.

Ces fermiers assureront notamment :

  • l’exploitation des moyens de production, de transport et de distribution d’eau potable faisant partie du patrimoine de l’Etat et de l’autorité affermante ;
  • la gestion du service public de l’eau sur leurs périmètres respectifs ;
  • la réalisation des travaux d’entretien et de réparations de toute nature et de tous les biens affectés à l’exploitation du service public de l’eau potable dans lesdits périmètres.

Ils s’occuperont, par ailleurs, des travaux de renouvellement des biens affectés aux besoins de la cause, de la densification des réseaux de distribution ainsi que de la mise aux normes des ouvrages et équipements à eux confiés par l’autorité contractante.

Pour rappel, l’ANAEPMR a procédé le lundi 11 avril dernier, à la signature, au nom du Gouvernement de trois (03) contrats d’affermage et de travaux connexes pour la production et la distribution d’eau potable en milieu rural.

Des contrats d’affermage qui marquent la concrétisation d’une nouvelle approche de développement et de gestion des infrastructures d’accès à l’eau potable en milieu rural dont le but est la rationalisation de l’intervention publique et l’amélioration des performances opérationnelles d’un accès universel avant 2030.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici