Prison civile Akpro-Missérété : Des cadres limogés

Ecoutez le post
images d’illustrations d’un lieu carcéral

Des responsables de la prison civile d’Akpro-Missérété ont été limogés de leurs fonctions, pour mauvaise gestion du dernier soulèvement qui a eu lieu dans le centre pénitentiaire.

Il s’agit du régisseur et du gardien chef de la prison civile d’Akpro-Missérété qui ont fait les frais du soulèvement enregistré récemment dans la maison d’arrêt.

Selon des sources confidentielles rapportées par le média 24heures au Bénin qui a révélé l’information, « les responsables du centre pénitentiaire ont été sanctionnés pour raison de complicité et de mauvaise gestion de la situation » qui a occasionné de nombreux dégâts matériels au sein de la prison.

En effet, la prison civile d’Akpro-Missérété était le 6 mai dernier en proie à des actes de vandalisme des détenus qui protestaient contre une opération déclenchée par les autorités de la prison pour lutter contre la cybercriminalité et le trafic de stupéfiants dans l’enceinte pénitentiaire.

Cette opération de fouille avait été initiée par le Commissaire Principal Yèkpè, Directeur général de l’Administration pénitentiaire, qui a été informé de l’existence d’un réseau de cybercriminels dans la prison. L’enquête ouverte a permis de procéder à la fouille des cellules et à la saisine de plus de 70 Smartphones et androïdes ; objets dont la détention selon le règlement intérieur de ce lieu carcéral, est interdite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici