Présidentielles 2021 : Pas plus de 9 candidats en lice

A environ 6 mois de la présidentielles 2021, c’est le branle-bas dans les états-majors politiques en règle vis-à-vis de la charte des partis politiques en vigueur au Bénin et les probables candidats en lice sont déjà en quête du parrainage.

Selon le président de la Cena, Emmanuel Tiando, parlant des probables candidats en lice pour les présidentielles  2021, lors d’une rencontre avec les représentants des partis politiques UP, BR, FCBE, PRD, PER, FCDB, UBDN, DUD, Moele-Bénin et MPL, le mardi 29 septembre, « pour être acceptée, aux termes de l’article 44 nouveau de la Constitution du Bénin, une candidature aux fonctions de Président de la République ou de Vice-président de la République doit recevoir l’accord d’un nombre minimal d’élus dans les conditions fixées par la loi ».

Aux termes de cette disposition,

il en ressort que désormais, tout candidat au scrutin présidentiel a l’obligation de se faire parrainer par 16 députés et /ou maires avant la validation de sa candidature par la Commission électorale nationale automatisée. Selon La Nation, dans sa parution du Jeudi 1er octobre, cette disposition a été reprise et détaillée à l’article 132 du Code électoral qui prévoit que « nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République et de vice-président de la République s’il n’est dûment parrainé par un nombre de députés et/ou de maires correspondant à au moins 10 % de l’ensemble des députés et des maires. En l’espèce, les 10 % font ici 16 parrainages si l’on met ensemble les 83 membres composant l’Assemblée nationale et les 77 maires de communes. Ce qui donne 160 élus. Si l’on divise les 160 élus par 16, on trouve comme résultat 10 correspondant au nombre maximal de candidatures pouvant bénéficier du parrainage. Ce qui fait 10 candidatures au plus si l’on suppose que les 160 élus se répartissent par groupes de 16 pour parrainer tel ou tel candidat ».

Mais dans le cas d’espèce, les élections présidentielles de 2021 ne connaîtront pas la participation de 10 candidats puisque l’ensemble des députés et maires n’atteint plus 160, en raison du décès du député Alidou Démonlé Moko, suppléant du ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Alassane Séïdou.  Avec les 159 élus en place, il n’y aura théoriquement pas plus de neuf candidats à parrainer pour les présidentielles de 2021.

Pour rappel, le Cos/Lépi a déjà engagé l’actualisation du fichier électoral national afin de doter le Bénin d’un fichier électoral national qui prend en compte les profondes et légitimes attentes des Béninois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici