Présidentielle d’avril 2021: Les Enseignants UP du Plateau acquis au duo Talon-Talata

Ecoutez le post

Le Cercle des Enseignants UP du Département du Plateau a été entretenu ce 28 Mars 2021 sur le contenu du programme de société du duo Talon-Talata dans le cadre de la présidentielle du 11 avril 2021.

C’est le siège départemental de l’Union Progressiste du Plateau qui a servi de cadre à cette rencontre du Cercle des enseignants UP du Plateau pour échanger autour du contenu du programme de société du duo Talon-Talata en lice pour la présidentielle.

« Le programme d’action de Talon est un programme réaliste, ambitieux que nous devons accompagner. Il a vu juste en prenant une enseignante comme colistière. C’est un honneur non seulement pour les femmes mais aussi pour le corps enseignant auquel nous appartenons avec elle » a laissé entendre Gabriel Dohou, Coordonnateur du Cercle des Enseignants UP du Plateau.

A l’en croire, les Enseignants de l’Union Progressiste du département du Plateau doivent donner 90% de chance au duo Talon-Talata, de sorte à le porter au pinacle à travers un K.O retentissant. Une exhortation qu’il a lancé à l’endroit de ses collègues pour la présidentielle prochaine. « Vous devez ratisser large pour qu’au soir du 11 avril 2021, nous soyons satisfaits. Ne céder surtout pas à la provocation », a-t-il ajouté.

Comme lui, Achébiolou Clément, coordonnateur des enseignants du Plateau, s’est, au nom de ses collègues enseignants, engagé à œuvrer pour qu’au soir du 11 avril 2021, le duo Talon-Talata triomphe de ses concurrents. Et pour y arriver, le mot d’ordre lancé est de sillonner les maisons, les ateliers, les marchés, les places publiques pour battre campagne au profit du duo porté par l’Union Progressiste.

« Les moyens pour parvenir à l’objectif que nous nous sommes fixés sont : notre rage de vaincre, notre détermination, notre soif de sortir tout le Plateau de l’ornière et de le mettre sur l’orbite du développement durable », a-t-il conclu.

Pour Solange Adinsi qui intervenait au nom des femmes, le développement de la société ne saurait se faire sans l’implication de la couche féminine. Et c’est pour cette raison qu’elle a salué la vision du Président Talon dans son choix en optant pour une colistière et non un colistier. « Ce choix est à la fois un honneur et un message adressé à toutes les femmes du Bénin à prendre leur place dans la construction de notre pays. Nous femmes militantes de l’UP voudrions vous assurer de notre engagement sans faille pour la poursuite du combat contre la pauvreté et le sous-développement », a conclu Mme Adinsi.

« Les premières victimes des réformes engagées par le Président Talon au cours de son premier quinquennat, ce sont les enseignants. Lorsqu’on apprécie les aspects des difficiles réformes de Talon dans leur profondeur, on comprend son souci de restaurer la valeur qu’on accordait jadis à l’enseignant. Nous venons de très loin, nous irons encore très loin pour restaurer ces valeurs. Pour le quinquennat à venir, Talon propose, entre autres, pour le secteur éducatif la poursuite de l’assainissement en terme de recrutement des enseignants de tous les niveaux (primaire, secondaire et supérieur) », a dit Djima Fatahou, membre de la délégation de l’Union Progressiste en ce qui concerne les propositions du duo Talon-Talata dans leur programme 2021-2026 pour le secteur de l’éducation.

La délégation de l’Union Progressiste était constituée de Djima Fatahou, Mathieu Ahouansou, Hervé Damenou, Wassi Gbadamassi et Olga Akitobi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici