Présidentielle 2021 : Les craintes de Noureni Atchadé du parti ‘’Les Démocrates ’’

Ecoutez le post
Noureni Atchadé, premier vice-président du parti « Les Démocrates »

Le premier vice-président du parti « Les Démocrates », Noureni Atchadé, était ce samedi en direct sur l’émission ‘’Le Débat BBC Afrique’’ où il s’est prononcé sur ses craintes par rapport à la présidentielle de 2021.

Interrogé sur la participation du parti « Les Démocrates » dont il est premier vice-président, Noureni Atchadé se dit craintif quant à l’organisation d’une présidentielle ouverte à toutes les formations politiques du pays. « Ce que nous mettons en doute, c’est quand le Président Patrice Talon parle des élections inclusives, alors qu’à lui seul, il détient les 82 députés de l’assemblée nationale, à lui seul il détient 71 maires sur les 77. Or le parrainage dit qu’il faut 16 maires ou députés. Ça veut qu’aucun groupe, ou formation politique autre que ceux de Patrice Talon n’a les parrains pour aller aux élections » a-t-il déclaré au micro de BBC Afrique.

Selon lui, il est difficile pour l’opposition d’avoir les parrainages requis pour participer à la Présidentielle et « s’il y aura un autre candidat qui ira aux élections, c’est Patrice Talon qui lui donnera les parrains » en déduit Noureni Atchadé.

Le premier vice-président du parti « Les Démocrates » pointe du doigt les députés de l’assemblée nationale qui serait tous acquis à la cause du chef de l’Etat ainsi que les maires et qui auraient du mal à parrainer des candidats issus des partis de l’opposition au régime qu’ils soutiennent.  

C‘est pourquoi, Noureni Atchadé estime que si le chef de l’Etat maintient le parrainage, « cela veut dire qu’on a l’intention d’exclure une fois encore l’opposition ». Le premier vice-président du parti « Les Démocrates », Noureni Atchadé, pense que « tout va rentrer dans l’ordre et que le gouvernement a l’obligation de respecter la décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples demandant de prendre toutes les mesures afin d’abroger la loi n°2019-40 du 1er novembre 2019 portant modification de la loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici