Piraterie : 6 marins enlevés au large du Bénin

Ecoutez le post

Six marins ont été enlevés lors d’un acte de piraterie sur le navire, Le Panofi Frontier, un bateau de pêche battant pavillon du Ghana.

L’acte de piraterie sur Le Panofi Frontier a eu lieu ce mercredi 24 juin  alors qu’il voguait à une soixantaine de milles au Sud de Cotonou, la capitale économique du Bénin. L’information est donnée par TV5MONDE qui explique que c’est une annonce du ministère sud-coréen des affaires étrangères, confirmée par le Bureau maritime international (BMI).

Le ministère sud-coréen a indiqué qu’il s’agit de marins dont cinq de ses ressortissants et d’un Ghanéen et que « l’identité des ravisseurs n’a pas été déterminée, pas plus que l’endroit où ils se trouvent ».

Pour rappel, cet acte de piraterie sur les 6 marins du navire Le Panofi Frontier est intervenue un mois après la libération de huit membres de l’équipage d’un porte-containers qui avaient été enlevés au large de Cotonou.

Pour faire face à ces actes de piraterie, le gouvernement, lors de sa réunion hebdomadaire du mercredi 06 novembre 2019, a adopté le décret portant renforcement des mesures de protection, de sécurité et de sûreté des navires en rade de Cotonou.

Selon ce décret, « tout navire de commerce, quelle que soit sa nationalité, au mouillage dans les espaces maritimes sous souveraineté de l’Etat béninois, et plus particulièrement en zone d’attente du port de Cotonou, avec l’accord du capitaine, doit accueillir à son bord une équipe de protection armée à charge de la République du Bénin. »

Une mesure censée consolider la sécurisation des navires et ainsi permettre de prévenir les actes illicites, de détecter toute tentative de piraterie et d’alerter les centres opérationnels en vue de mettre hors d’état de nuire les pirates présumés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici